MinhajSahih

islam avec la compréhension des pieux prédecesseurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Toutes les questions sur le don de sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:04

Avis religieux sur le sang
La transfusion sanguine d’un homme à une femme malade, aurait-il des conséquences fâcheuses concernant la licité des rapports du mariage ou de l’alliance ?
De Mohammad ibn Ibrâhîm à son éminence l'honorable président du tribunal d'Al-Bâha
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous. Après ce préambule :
Nous avons reçu votre lettre portant N° (2899) du 16/11/1385 de l'hégire avec comme pièce jointe la demande de Fatwa adressée par A. `A. F, sur un homme qui veut se marier avec une femme à qui le médecin a fait une transfusion sanguine par le passé avec le sang donné par l'homme en question dont la quantité était estimée à 50 unités de mesure, quand cette femme était malade. Il veut savoir s'il peut l'épouser ou non ?
R : Louange à Allah. Oui, il peut l'épouser car, la transfusion sanguine d'un homme à une femme et inversement ne peut être appelée allaitement, ni littéralement, ni traditionnellement, ni légalement. Les jugements propres à l'allaitement ne lui sont pas confirmés tels que la propagation de l'interdiction et la confirmation du statut de Mahram (le conjoint ou un parent avec qui le mariage est interdit) et autre. A supposer que la transfusion sanguine propage l'interdiction, cela se limiterait à la période où on est petit à savoir deux ans comme l'allaitement. Il est stipulé que l'allaitement d'un grand ne confirme pas l'interdiction suivant la parole d'Allah (Le Très-Haut): Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. . Et le hadith de `A'îcha : Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) pénétra chez elle, alors qu'il s'y trouvait un homme. Il lui demanda à son sujet et elle de répondre: "C'est mon frère de lait." Il répliqua: "Prenez garde en considérant tel ou tel comme vos frères de lait, parce que l'allaitement qui crée un lien de parenté, est celui qui rassasie de la faim. Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim. On a narré d'après Omm Salama avec une chaîne remontant au Prophète : L'allaitement ne constituera un degré de parenté que s'il fait grossir les intestins et précède le sevrage du nourrisson. Rapporté par Ibn `Odayy et autre. Et Allah Sait mieux.
Des fatwas émises par Son Eminence, le cheikh Mohammad ibn Ibrâhîl Al Ach-Chaykh, (Qu'Allah lui fasse miséricorde).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:04

L'analyse de sang
( Numéro de la page: 346)
(Note importante)

L'analyse de sang : l'analyse de sang est permise tout comme la saignée. La saignée est jointe à l'analyse de sang parce que celle-ci sert à connaître l'état de santé d'une personne, tandis que la saignée sert à se débarrasser du sang altéré. .
Des fatwas émises par Son Eminence, le cheikh Mohammad ibn Ibrâhîm Al Ach-Chaykh, (Qu'Allah lui fasse miséricorde).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:05

Parmi les nécessités qui permettent la transfusion sanguine
De Mohammad ibn ‘Ibrâhîm à l’honorable `A. H. `A. (qu’Allah le préserve)
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous, après ce préambule :
En référence à votre lettre où vous nous avez adressé cette question :
Est-il permis de procéder au transfert du sang à un musulman de quelqu’un d’autre, si l’on en est besoin, comme dans le cas d’une hémorragie ou d’une blessure etc.., ou non ?
La réponse à cette question nous amène à parler de trois choses :
Premièrement : qui est la personne à qui on fait une transfusion sanguine?
Deuxièmement : qui est le donateur de sang ?
Troisièmement : qui est la personne que l'on croit dans la recommandation de faire une transfusion sanguine ?
La première, c'est à dire la personne qui bénéficie d'une transfusion, est le malade ou le blessé dont la vie dépend de la transfusion sanguine. La référence en est la parole du Très-Haut : Certes, Il vous interdit la chair d'une bête morte, le sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué un autre qu'Allah. Il n'y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, Allah Gloire et Pureté à Lui dit dans un autre verset:
( Numéro de la page: 347)
Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché... alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux. Et le Très-Haut dit: Alors qu'Il vous a détaillé ce qu'Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d'y recourir. .
Ces versets nous démontrent que pour la guérison du malade ou du blessé, ou pour sauver sa vie, si cela dépend de la transfusion sanguine d'un autre et si on n'a pas trouvé parmi les choses licites ce qui peut la remplacer pour le soigner et sauver sa vie, la transfusion est permise. En réalité, cette transfusion rentre dans le domaine des aliments et non des remèdes.
Concernant le deuxième, le donneur, la transfusion sanguine ne doit pas lui causer de préjudice énorme selon la sentence générale tirée de cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : Pas de nuisance ni de malfaisance. .
Quant à la troisième personne, celle à qui on fait confiance si elle recommande une transfusion sanguine, elle doit être un médecin musulman.
S'il est difficile de le trouver, nous ne trouvons aucun inconvénient à se fier à la parole d'un médecin non-musulman, qu'il soit juif ou chrétien, s'il est expert en médecine et jouit de la confiance des gens. La référence en est le hadith authentiquement rapporté dans le Sahîh : Quand le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) émigra, il paya les services d'un homme polythéiste, expert pour le guider sur le chemin .
Ibn Al-Qayyim dit dans son livre (Badâ'i` Al-Fawâ'id) ce qui suit : le fait que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) prit `Abd Allah ibn Arayqit Ad-Daylî à gages comme guide lors de l'hégire alors qu'il était mécréant est une preuve qu'il est permis de se fier au mécréant dans la médecine, l'usage du kôhl, les remèdes, la rédaction, la comptabilité, les diagnostics et autres tant qu'il ne s'agit pas d'une alliance renfermant l'équité. Le fait qu'une personne
( Numéro de la page: 348)
soit mécréante n'implique pas le fait qu'on n'ait pas confiance en elle sur tous les sujets car, rien n'était plus dangereux que de servir de guide surtout dans l'itinéraire de l'hégire.
Ibn Moflîh dit dans son livre (Al-Adâb Ach-Char`iyya) d'après le cheikh de l'Islam Ibn Taymiyya ce qui suit : Si un juif ou un chrétien est expert dans la médecine et a la confiance des gens, il est permis de se soigner auprès de lui ou de lui déposer ses biens ou de faire des transactions avec lui comme Allah, l'Exalté, a dit : Et parmi les gens du Livre, il y en a qui, si tu lui confies un qintâr, te le rend. Mais il y en a aussi qui, si tu lui confies un dinâr, ne te le rendra que si tu l’y contrains sans relâche. .
Il est dit dans le Sahîh : Quand le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) émigra, il paya les services d'un homme polythéiste, expert pour le guider sur le chemin Il fit confiance à lui sur son âme et ses biens. Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) gardait ses secrets chez les Khozâ`a, musulmans comme mécréants. On a narré que : Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) recommanda d'aller cherchez remède auprès d'Al-Hârith ibn Kilda, alors qu'il était mécréant. S'il peut soigner un musulman, c'est qu'il peut garder son dépôt ou faire des transactions avec lui, donc on ne doit pas se détourner de lui. Si on a besoin de confier un dépôt à quelqu'un des gens du Livre ou se soigner auprès de lui, il est permis de le faire. Cela ne rentre pas dans l'alliance interdite avec les juifs et les chrétiens. Fin de citation.
Ceci est la doctrine Malikite. Al-Marwadhî dit : je vins avec un chrétien chez Abou `Abd Allah, il se mit à lui prescrire des remèdes et Abou `Abd Allah écrivait ce qu'il prescrivait, puis il m'ordonna de les lui acheter. Que la paix soit sur vous.
[Des fatwas émises par son éminence, le cheik Mohammad Ibn ‘Ibrâhîm 'Al Al-Chaykh]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:05

Avis religieux sur la transfusion sanguine d’une femme à un homme malade
Q 6 : Quel est l'avis religieux sur la transfusion sanguine d’une femme à un homme malade, sachant qu'il y a des groupes dans certaines sociétés musulmanes, dans quelques pays musulmans, qui interdisent de manière formelle de transfuser un homme avec le sang d'une femme ?
R 6 : La transfusion de sang d'une personne de sexe masculin à une autre de sexe féminin ou inversement, ne constitue pas de problème. Il n'a aucun effet sur
( Numéro de la page: 350)
l'interdiction du mariage ou autre.
Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
Membre Membre Membre Vice-président Président
Bakr Abou Zayd Sâlih Al-Fawzân `Abd-Allah ibn Ghodayân `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah Al Ach-Chaykh `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
[Parmi les Fatwas émises par le Comité Permanent], numéro 19477, question 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:05

Avis religieux sur l'offre de cadeaux aux donneurs de sang
Q : La banque de sang offre des cadeaux pour les donneurs de sang. Il s'agit de petits tapis de prière, de médaillons, et de chimâgh (couvre tête porté par les Arabes) et parfois trois cents Riyals. Je souhaite avoir l'avis de la charia purifiée à propos de ces cadeaux.
R : Après étude de la question, le Comité a répondu :
Il n'est pas permis de vendre le sang, conformément à ce qui a été rapporté dans le Sahîh d’Al-Boukhârî, du hadith d'Abou Djouhayfa qui dit : j'ai vu mon père acheter un esclave poseur de ventouses puis a ordonné de casser ses instruments. Je lui demande à ce propos et il me répondit : L'Envoyé d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a interdit la prise de récompense de Hidjâma (faire faire des saignées), de prélever un prix pour le chien, une rétribution pour la prostituée, et Allah a maudit également celui qui pratique l'usure, et celui qui coopère avec lui, et Il a maudit celle qui se tatoue et celle qui fait le tatouage ainsi que le peintre .
Al-Hâfiz a dit, dans « Al-Fath », le sens est : l'interdiction de vente du sang, comme il est interdit de vendre la bête morte et le porc, ce qui est unanimement interdit, je veux dire : vendre le sang et prendre son prix. Fin de citation.
Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille et ses compagnons.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
Membre vice Président du comité Président
`Abd-Allah ibn Ghodayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
[Parmi les Fatwas émises par le Comité Permanent], numéro 8096.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:06

Si un homme fait un don de sang à sa femme, cela aura-t-il quelques répercussions sur leur vie conjugale ?
Q: Un homme pose la question suivante: sa femme est malade et se trouve dans un état où on est contraint de lui faire un don de sang. L'hôpital a prélevé son sang pour le donner à sa femme et il veut savoir si cela peut affecter sa vie conjugale ?
R : Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') a donné la réponse suivante :
Le frère a comparé le sang au lait qui propage l'interdiction et l'analogie ici est déficiente pour deux raisons :
Premièrement : le sang n'est pas nutritif comme le lait.
Deuxièmement : ce qui propage l'interdiction selon le texte, c'est l'allaitement et à deux conditions :
L'une est que l'allaitement atteigne cinq succions voire plus.
L'autre est qu'il dure deux ans.
Donc, ce sang qu'on vous a prélevé pour donner à votre femme ne peut pas affecter votre vie conjugale avec elle.
Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
Membre Membre Vice-président
`Abd-Allah ibn Solymân ibn Manî` `Abd-Allah ibn Ghodayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî
Des fatwas émises par le Comité Permanent. Fatwa N° (310)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:06

Avis religieux sur le don du sang chez les musulmans
Q 5 : A - Quel est l'avis religieux sur le don du sang chez les musulmans dans les cas ordinaires pour leurs frères et leurs sœurs malades qui ont besoin de ce sang ; pour leur sauver la vie, après aide d'Allah l'Exalté ? S'agit-il d'une obligation, d'une permission ou d'un devoir ou autre ?
( Numéro de la page: 356)
B - Quel est l'avis religieux sur le don de sang chez les musulmans en cas de catastrophe et d'urgence? Sachant surtout qu'il n'y a pas d'alternative au sang humain, et que tous les efforts médicaux et les recherches mondiales ont échoué à fabriquer cet élément organique rouge, crée par Allah, le Très Haut, ce qui prouve Sa Gloire, Sa Force et Son Savoir, Exalté soit-Il.
R 5 : Le don sanguin est permis s'il n'agit pas sur la santé du donneur. Et, si le sauvetage d'un humain en dépend et qu'il n'y a pas d'alternative, dans ce cas, il devient une obligation.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
Membre Membre Membre Vice-président Président
Bakr Abou Zayd Sâlih Al-Fawzân `Abd-Allah ibn Ghodayân `Abd Al-Azîz ibn `Abd-Allah ibn Mohammad Al Ach-Chaykh `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
[P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:06

Est-ce qu'il est obligatoire de ne faire don du sang qu'à un malade musulman en particulier ?
Q2 : Nous savons que les banques de sang, dans le monde, ne prennent pas en compte ni la religion, ni la nationalité du patient, elles déploient plutôt tous leurs efforts pour assurer les unités sanguines et leurs composants pour sauver la vie de ces patients, après l’aide d’Allah. De même, elles accueillent les donneurs de sang quelques soient leurs nationalités ou leurs religions.
A- Mais est-il permis au donneur de sang musulman de donner comme condition aux banques de sang que son sang dont il leur a fait don ne soit utilisé et donné qu'à un malade musulman ?
B- Il en est de même si le patient exige qu'on ne lui donne que du sang qui provient de groupes sanguins extraits uniquement des donneurs musulmans ?
C- Est-il permis aux banques de sang de ne pas accorder une importance à la religion comme elles le font actuellement, bien plus, qu'elles traitent les malades et les donneurs sur même pied d'égalité et donnent le sang des musulmans à n'importe quel malade, musulman ou non-musulman ? Il en est de même de la transfusion du sang
( Numéro de la page: 357)
d'un non-musulman à un patient musulman et autre, surtout quand on sait que les cas de maladie grave ne souffrent pas de perdre le temps à faire attention à de telles choses, bien plus qu'on leur fasse une transfusion sanguine le plus tôt possible ?
R2 : Cette condition n'est pas obligatoire sauf dans le cas où l'on donne le sang au polythéiste qui est en guerre ouverte contre les musulmans. Il n'est pas permis de lui en donner car ce dernier doit être tué et on ne peut pas l'aider à rester en vie. Quant au musulman, au Dhimmî (Personne non-musulmane, vivant en terre d’Islam, payant un impôt et qui est protégé par les musulmans) et au Mo`âhid (non-Musulman dans une alliance temporaire avec les Musulmans), ils peuvent profiter du sang donné sans aucun inconvénient.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
Membre Membre Membre Vice-président Président
Bakr Abou Zayd Sâlih Al-Fouzân `Abd-Allah ibn Ghodayân `Abd Al-Azîz ibn `Abd-Allah ibn Mohammad 'Al Ach-Chaykh `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz
Des fatwas émises par le Comité Permanent. Q (2) de la fatwa N° (19477).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   Ven 24 Mai - 0:07

Avis religieux sur la création d’une banque islamique pour la conservation du sang afin de secourir rapidement les musulmans blessés
Louange à Allah et prière et salut sur le Prophète ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Après ce préambule :
Lors de la troisième session extraordinaire, du Comité des Grands Oulémas, organisée dans la ville de Riyad, dans la période allant du 1/2/1399 de l'hégire au 6 du même mois, le conseil a examiné le contenu du courrier de son excellence, le secrétaire général de la Ligue du Monde Islamique destiné à son éminence, lePrésidentGénéral de la Direction des Recherches Scientifiques, de la Délivrance des Fatwas, de la Prédication et de l'Orientation Religieuse, sous le numéro
( Numéro de la page: 362)
( 7815 ) en date du 28/8/1398 de l'hégire, en rapport avec ce qui lui a été communiqué par la haute autorité, pour agir en l'occurrence vis-à-vis de ce que propose le dénommé: Foutouh ibn Soulaymân An-Nadjâr, en ce qui concerne la création d'une banque islamique pour la conservation du sang, pour pouvoir secourir les blessés musulmans et accepter ce que les gens donnent comme sang et conserver de grandes quantités pour secourir les blessés parmi les musulmans.
Après études et discussions sur le sujet et après avoir délibérer, le conseil a décidé, à la majorité, ce qui suit :
Premièrement : il est permis qu'un humain fasse don de son sang, de sorte que cela ne lui nuit pas, pour secourir ceux qui en ont besoin parmi les malades.
Deuxièmement : il est permis de créer une banque islamique pour accepter les dons de sang et de les conserver pour secourir ceux qui en ont besoin parmi les musulmans, à condition que la banque ne prenne pas d'argent des malades ou de leurs familles en contrepartie du secours qu'elle leur apporte en matière de sang, et à condition aussi de ne pas le prendre comme moyen de gains commerciaux; et ce, vu le grand bénéfice pour les musulmans en général.
C'est Allah qui accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
Décision du Comité des Grands Oulémas numéro (65) du 7/2/1399 de l'hégire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toutes les questions sur le don de sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toutes les questions sur le don de sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les questions "qui n'ont pas reçu de réponse" du Bouddha
» Faut-il répondre aux questions qui n'édifient pas ?
» Compression, taille de fichiers : toutes vos questions
» droit de vote des étrangers et double nationalité
» Mes envies et mon Bypass tout neuf !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MinhajSahih :: LA SANTE-
Sauter vers: