MinhajSahih

islam avec la compréhension des pieux prédecesseurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le Prophète Ibrâhîm"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:46

Le Prophète Ibrâhîm"

Il est Abraham Ibn Térach (250) Ibn Nachor (148) Ibn Serug (230) Ibn Rehu (239) Ibn Péleg (439) Ibn Héber (464) Ibn Shélach (433) Ibn Arpaschad (438) Ibn Sem (600) Ibn Noé.

C’est ainsi qu’il est cité dans la Bible. L’âge de chacun est cité après leurs noms.

Abraham fut surnommé « Abû Difân ».
Il est que lorsque son père eut 75 ans, Abraham & ses autres frères Nachor et Haran naquirent pour lui. Haran avait un fils qui s’appelait Loth qui devint un Prophète.
Abraham était le deuxième fils de son père et Haran mourut pendant la vie de son père sur la terre où il était né, celle des Chaldéens (la Babylonie).

Ibn Asâkir authentifia cette opinion et dit qu’il était né à Babylone (Abraham).

Abraham s’est marié à Sarah, une femme stérile et donc sans enfant.
Térach sortit avec son fils Abraham, sa belle-fille Sarah, son petit-fils Loth, le fils de Haran et quittèrent la terre des Chaldéens pour la terre de Canaan.
Quand ils s’arrêtèrent à Haran, Térach mourut à l’âge de 250 ans, ce qui prouve qu’ils ne sont pas nés à Haran, mais à Chaldée en Babylonie.
Il est cité dans la Torah que Térach est mort à l’âge de 205 ans.

Ils se dirigèrent ensuite vers Canaan, la terre de Bayt-il-Makdis. Ils vécurent une période à Haran, la terre des Chaldéens à ce temps-là. Ensuite, ils vécurent sur les terres de la Péninsule Arabique et la Syrie.
En Syrie, les gens adoraient sept étoiles. Ceux qui habitaient à Damas étaient des partisans de cette religion. Ils tournaient leurs visages vers le Pole Nord et adoraient 7 étoiles avec des rituels particuliers en impliquant des prières verbales et des activités physiques. C’est la raison pour laquelle nous trouvons sur chacune des sept anciennes portes à Damas un autel pour chacune de ces étoiles. Ils les célébraient et leur offraient leur sacrifice.

Les gens de Haran adorèrent eux aussi des étoiles et des idoles. Il n’y avait aucun croyant hormis Abraham, sa femme Sarah et son neveu Loth.

C’est le Prophète Abraham (Alayhi Wa Salam) qu’Allâh désigna pour éliminer tous les malheurs de ce temps-là. Allâh lui accorda la sagesse dès son enfance, l’envoya comme Son Messager et fit de lui Son Ami dans sa vieillesse. Allâh le Tout Puissant dit :
« En effet, Nous avons mis auparavant Abraham sur le droit chemin. Et Nous en avions bonne connaissance ». Sourate 21 Verset 51.
Ce qui signifie qu’Allâh savait d’avance qu’Abraham était éligible pour cette rectitude de conduite et cette sagesse.

Cf. Sourate 29 Verset 16 à 27.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:47

Abraham & son père
(Partie 2)

Le premier appel que fit Abraham était adressé à son père qui adorait les idoles. Ce dernier méritait en tant que père de recevoir le conseil le plus sincère.
Allâh Le Tout Puissant dit dans le Qu’ran :
« Et mentionne dans le Livre, Abraham. C’était un très véridique et un Prophète. Lorsqu’il dit à son père : « O mon père, pourquoi adores-tu ce qui n’entend ni ne voit, et ne te profite en rien ? O mon père, il m’est venu de la science ce que tu n’as pas reçu ; suis-moi, je te guiderai sur une voie droite. O mon père, n’adore pas le Diable, car le Diable désobéit au Tout Miséricordieux. O mon père, je crains qu’un châtiment venant du Tout Miséricordieux ne te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable ». Sourate 19 Versets 41-45.

« Il dit : « O Abraham, aurais-tu du dédain pour mes divinités ? Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps ». « Paix sur toi » dit Abraham. « J’implorerai mon Seigneur de te pardonner car Il m’a toujours comblé de Ses bienfaits. Je me sépare de vous, ainsi que de ce que vous invoquez, en dehors d’Allâh, et j’invoquerai mon Seigneur. J’espère ne pas être malheureux dans mon appel à mon Seigneur ». Sourate 19 Versets 46-48.

Dans ce verset, Allâh cite la conversation et la discussion qui se déroulèrent entre Abraham et son père. Il a montré comment Abraham avait invité son père vers le chemin de la Vérité en toute bonté et politesse. Il lui demanda pourquoi il adorait les idoles qui n’avaient aucune capacité et comment pourraient-elles être un avantage pour quelqu’un, ou lui fournir provision et aide. Abraham parla ensuite à son père de ce qu’Allâh lui avait accordé comme connaissance salutaire afin de conseiller l’espèce humaine, quand bien même il était plus jeune que son père.
Il dit : « O mon père, il m’est venu de la science ce que tu n’as pas reçu ; suis-moi donc, je te guiderai sur une voie droite », sourate 19 Verset 43.
« Une voie droite » signifie un chemin clair sans confusion ni rigidité, qui mène vers Allah et qui apporte tout le bien de cette vie et celle de l’Au-delà.

Après qu’Abraham offrit le Conseil Divin à son père, celui-ci le rejeta et menaça de le lapider s’il ne cessait pas. « O Abraham, aurais-tu du dédain pour mes divinités ? Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps ». s.19 v.46.
Abraham lui dit : « Paix sur toi » cad qu’aucun mal ne t’atteindra de mon côté et tu n’affronteras aucune insulte car tu es loin de ce que je veux ; Tu verras du bien de moi : « J’implorerai mon Seigneur de te pardonner car Il m’a toujours comblé de Ses bienfaits », sourate 19 verset 47.
Ibn ‘Abbâs dit : « Le terme Hafiyyâ dans le verset signifie gentil et doux, cad qu’Allâh est Gentil envers moi en m’allouant Son conseil de L’adorer et L’adorer de manière adéquate. Il dit aussi : « Paix sur toi » dit Abraham. « J’implorerai mon Seigneur de te pardonner car Il m’a toujours comblé de Ses bienfaits », sourate 19 verset 48.

Abraham demanda le pardon de Dieu pour son père tel qu’il le lui avait promis. Cependant, quand il lui relata qu’il était un ennemi d’Allâh, il se dissocia de lui. Allâh Le Tout Puissant dit à ce propos : « Abraham ne demanda pardon en faveur de son père qu’à cause d’une promesse qu’il lui avait faite. Mais, dès qu’il lui apparut clairement qu’il était un ennemi d’Allâh, il le désavoua. Abraham était certes plein de sollicitude et indulgent », sourate 9 verset 114.

Il est rapporté d’Abû Hurayra que le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) dit : « Le jour de la Résurrection, Ibrâhîm (Abraham) rencontrera son père Azar dont le visage sera noir et couvert de poussière. Ibrâhîm lui dira : « Ne t’avais-je pas demandé de ne pas me désobéir ? ». Son père répondra : « Aujourd’hui, je ne te désobéis pas ». Ibrâhîm dira : « O Seigneur ! Tu avais promis de ne pas me disgracier le jour de la Résurrection ; et quelle disgrâce sera pour moi plus que la disgrâce de mon père ? » Allâh lui dira : « J’ai interdit le Paradis aux incroyants ». Puis on lui dira : « O Ibrâhîm ! Regarde ce qui est sous tes pieds ». Il regardera et verra une hyène trempée de sang qu’on prendra par les pattes et qu’on jettera en Enfer ». (Al Bukhârî).

« (Rappelle le moment) où Abraham dit à Azar, son père : « Prends-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident ! ». Sourate 6 Verset 74.
Ce verset affirme que le nom du père à Abraham était Azar. Cependant, la majorité des généalogistes, y compris Ibn ‘Abbâs, dirent que son nom était Térach, et dans la Bible il est aussi Terah. Il est ainsi avancé qu’Azar était le nom de l’idole qu’adorait son père et il fut appelait au monothéisme après cela.
Ibn Jarîr dit : « L’opinion correcte est que son nom était Azar et qu’il avait deux noms. L’un d’eux était son nom et l’autre son surnom".


Allâh Le Tout Puissant dit : « Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu’il fut de ceux qui croient avec conviction. Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile et dit : « Voilà mon Seigneur ! ». Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : « Je n’aime pas les choses qui disparaissent ». Lorsque ensuite il observa la lune se levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! ». Puis lorsqu’elle disparut, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés ». Lorsque ensuite il observa le soleil levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand ». Puis lorsque le soleil disparut, il dit : « O mon peuple ! Je désavoue tout ce que vous associez à Allâh ». Sourate 6 Versets 75-78.

« Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre ; et je ne suis point du de ceux qui Lui donnent des associés ». Son peuple disputa avec lui, mais il dit : « Allez-vous disputer avec moi au sujet d’Allâh, alors qu’Il m’a guidé ? Je n’ai pas peur des associés que vous Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez-vous donc pas ? ». Sourate 6 Verset 79-80.

« Et comment aurais-je peur des associés que vous Lui donnez, alors que vous n’avez pas eu peur d’associer à Allâh des choses pour lesquelles Il ne vous a fait descendre aucune preuve ? Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité ? (Dites-le) si vous savez. Ceux qui ont cru et n’ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité (association), ceux-là ont la sécurité ; et ce sont eux les bien guidés ». Tel est l’argument que Nous inspirâmes à Abraham contre son peuple. Nous élevons en haut rang qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage et Omniscient ». Sourate 6 Versets 81-83.

Allâh cite ici Abraham et son peuple dans leur mode d’argumentation. Il leur dit, ainsi qu’à toute l’humanité que ces corps célestes qu’ils observaient, le jour et la nuit, ne conviennent pas à être Divins ou des Divinités. Ils ne méritaient pas d’être adorés en dehors d’Allâh, parce qu’ils n’étaient que des créatures ayant besoin d’être protégées et harmonisées. Ils se levaient, se couchaient et disparaissaient. Alors qu’Allâh est le Tout-Puissant, rien ne pourrait disparaître ni se cacher de Lui. Il est Eternel, et il n’y a point de divinité en dehors de Lui.

Abraham leur expliqua que les étoiles ne possèdent pas cette capacité. Puis il leur parla de la lune qui était plus claire et plus belle que les étoiles. Enfin, il leur parla du soleil qui était le plus clair et le plus beau des corps célestes, et expliqua que tout cela était soumis et contrôlé. Allâh le Tout Puissant dit : « Parmi Ses merveilles, sont la nuit et le jour, le soleil et la lune : ne vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allâh qui les a créés, si c’est Lui qui vous adorez ». Sourate 41 Verset 37
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:47

Voilà pourquoi Allâh dit : « Lorsque ensuite il observa la lune se levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! ». Puis lorsqu’elle disparut, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés ». Lorsque ensuite il observa le soleil levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand ». Puis lorsque le soleil disparut, il dit : « O mon peuple ! Je désavoue tout ce que vous associez à Allâh. Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre ; et je ne suis point du de ceux qui Lui donnent des associés ». Son peuple disputa avec lui, mais il dit : « Allez-vous disputer avec moi au sujet d’Allâh, alors qu’Il m’a guidé ? Je n’ai pas peur des associés que vous Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez-vous donc pas ? ». Sourate 6 Verset 78-80.
Il dit qu’il ne se soucie pas de ces divinités que son peuple adorait en dehors d’Allâh parce qu’elles ne pouvaient bénéficier à personne, ni lui faire du mal, et ne pouvaient ni entendre ni comprendre. Elles sont des créatures d’Allâh, soumises à Lui.

Les habitants de Babylone adoraient des idoles, et c’était avec eux qu’Abraham discuta au sujet de leurs manières d’adoration, faucha leurs idoles en morceaux en toute humiliation et prouva leur mensonge.
Allâh dit à ce propos : « Et (Abraham) dit : « En effet, c’est pour cimenter des liens entre vous-mêmes dans la vie présente, que vous avez adopté des idoles, en dehors d’Allâh. Ensuite, le Jour de le Résurrection, les uns rejetteront les autres, et les uns maudiront les autres, tandis que vous aurez le Feu pour refuge, vous n’aurez pas de protecteurs ». Sourate 29 Verset 25.

Dans la sourate Al Anbiyâ’ : « En effet, Nous avons mis auparavant Abraham sur le droit chemin. Et Nous en avions bonne connaissance. Quand il dit à son père et à son peuple : « Que ces statues auxquelles vous vous attachez ? », ils dirent : « Nous avons trouvé nos ancêtres les adorant ». Il dit : « Certainement, vous avez été, vous et vos ancêtres, dans un égarement évident ». Ils dirent : « Viens-tu à nous avec la vérité ou plaisantes-tu ? ». Il dit : « Mais votre Seigneur est plutôt le Seigneur des cieux et de la terre, et c’est Lui qui les a créés. Et je suis un de ceux qui en témoignent ». Sourate 21 Versets 51-56.

« Et par Allâh ! Je ruserai certes contre vos idoles une fois que vous serez partis ». Il les mit en pièces, hormis (la statue) la plus grande. Peut-être qu’ils reviendraient vers elle. Ils dirent : « Qui a fait cela à nos divinités ? Il est certes parmi les injustes ». (Certains) dirent : « Nous avons entendu un jeune homme médire d’elles ; il s’appelle Abraham ». Ils dirent : « Amenez-le sous les yeux des gens afin qu’ils puissent témoigner. » (Alors), ils dirent : « Est-ce toi qui as fait cela à nos divinités, Abraham ? » Il dit : « C’est la plus grande d’entre elles que voici, qui l’a fait. Demandez-leur donc, si elle peuvent parler ». Sourate 21 Versets 57-63.

« Se ravisant alors, ils se dirent entre eux : « C’est vous qui êtes les vrais injustes ». Puis ils firent volte-face et dirent : « Tu sais bien que celles-ci ne parlent pas ». Il dit : « Adorez-vous donc, en dehors d’Allâh, ce qui ne saurait en rien vous être utile ni vous nuire non plus. Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors d’Allâh ! Ne raisonnez-vous pas ? » Ils dirent : « Brûlez-le. Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles) ». Nous dîmes : « O feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire ». Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus grands perdants ». Sourate 21 versets 64-70.

Dans la sourate As-Sâffât, Allâh dit : « Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham. Quand il vint à son Seigneur avec un cœur sain ; Quand il dit à son père et à son peuple : « Qu’est-ce que vous adorez ? » Cherchez-vous dans votre égarement, des divinités en dehors d’Allâh ? Que pensez-vous du Seigneur de l’univers ? » Puis, il jeta un regard furtif sir les étoiles et dit : « Je suis malade ». Ils lui tournèrent le dos et s’en allèrent ». Sourate 37 Versets 83-90.

« Alors, il se glissa vers leurs divinités et dit : « Ne mangez-vous pas ? Qu’avez-vous à ne pas parler ? » Puis il se mit furtivement à les frapper de sa main droite. Alors (les gens) vinrent à lui en courant. Il (leur) dit : « Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez, alors que c’est Allâh qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez » ? Ils dirent : « Qu’on lui construise un four et qu’on le lance dans la fournaise » ! Ils voulurent lui jouer un mauvais tour, mais ce sont eux que Nous mîmes à bas ». Sourate 37 Versets 91-98.

Allâh nous informe qu’Abraham a renoncé à la pratique des siens dans leurs adorations des idoles. Il les interrogea en disant : « Que sont ces statues auxquelles vous vous attachez ? » (21 :52), vous vous occupez d’elles et vous leur montrez votre humilité si dévotement. « Ils dirent : Nous avons trouvé nos ancêtres les adorant » (21 :53). Leur preuve n’était rien d’autre que le fait de suivre aveuglement les manières de leurs pères et ancêtres dans leur adoration des idoles.

« Il dit : « Certainement, vous avez été, vous et vos ancêtres, dans un égarement évident », sourate 21 verset 54. Il dit aussi dans un autre verset : « Quand il dit à son père et à son peuple : « Qu’est-ce que vous adorez ? Cherchez-vous dans votre égarement, des divinités en dehors d’Allâh ? Que pensez-vous du Seigneur de l’univers ? » Sourate 37 Versets 85-87. Katâdah dit : « Cela veut dire : que pensez-vous qu’Allah fera avec vous quand vous le rencontrerez après avoir adoré des idoles ? »

« Il dit : « Vous entendent-elles lorsque (vous) les appelez ? Ou vous profitent-elles ? Ou vous nuisent-elles ? » Ils dirent : « Non ! Mais nous avons trouvé nos ancêtres agissant ainsi ». Sourate 26 Versets 72-74.
Les gens d’Abraham acceptaient le fait que leurs idoles n’entendaient pas celui qui les appelait, elles ne bénéficiaient ni nuisaient à personne non plus. La seule raison pour laquelle ils adoraient ces idoles était qu’ils avaient trouvé leurs aïeux ou ceux qui étaient des déviants du droit chemin comme eux les adorant. Alors Abraham leur dit : « Que dites-vous de ce que vous adoriez …. ? Vous et vos vieux ancêtres ? Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l’univers ». Sourate 26 Versets 75-77.
C’est une preuve décisive contre le mensonge de ces idoles adorées, parce que si elles étaient de vraies divinités, elles auraient pu faire du mal à Abraham quand il les désavoua.

« Ils dirent : « Viens-tu à nous avec la vérité ou plaisantes-tu ? » (21 :55)
Ils lui demandèrent si son appel à l’unicité d’Allâh, sa réfutation de la pratique de leur adoration et le discrédit de leurs pères étaient sérieux ou des plaisanteries.

« Il dit : « Mais votre Seigneur est plutôt le Seigneur des cieux et de la terre, et c’est Lui qui les a créés. Et je suis un de ceux qui en témoignent ». (21 :56)
Il leur répondit qu’il était sérieux, que leur Dieu était un Dieu Unique, le Seigneur de toute chose et le Créateur de chaque être Qui a créé cet univers sans précédent. Ils devaient l’associer sans rien Lui associer.

« Et par Allâh, je ruserai certes contre vos idoles une fois que vous serez partis » (21 :57) : Abraham jura qu’il jouerait un mauvais tour à leurs idoles quand ils seraient partis pour le festival.
Certains exégètes disent qu’Abraham a dit cela en public, d’autres disent qu’il a dit cela dans son for intérieur, et Ibn Mas’ud dit qu’Abraham a dit cela devant quelques personnes. Allâh Oualem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:47

Abraham & les Idoles
(Partie 3)

Ils avaient un festival qu’ils célébraient une fois par an en sortant de leur ville. Le père d’Abraham lui demanda d’assister au festival avec eux, mais il prétendit qu’il était malade et qu’il ne se sentait donc pas bien.
«
Puis, il jeta un regard furtif sur les étoiles, et dit : « Je suis malade
». Sourate 37 Versets 88-89.

Lorsqu’ils partirent pour le festival et qu’il se retrouva seul dans la ville, «
alors il se glissa vers leurs divinités » (37 :91). « Râgha » signifie se qu’il se dépêcha vers elles en cachette. Il les trouva dans des alentours magnifiques, entourées de nourritures offertes. Abraham les prit en dérision en leur disant : « Ne mangez-vous pas ? Qu’avez-vous à ne pas parler ? Puis il se mit furtivement à les frapper de sa main droite
». Sourate 37 versets 91-93.
Il est dit qu’il mit la hache dans la main de la plus grande statue afin que celle-ci soit accusée. Ce n’est que lorsqu’ils revinrent de leur festival qu’ils prirent connaissance de ce qui était arrivé à leurs statues. «
Ils dirent : « Qui a fait cela ? Il est certes parmi les injustes
». (21 :59).

Si ces statues étaient de vraies divinités, elles n’auraient pas souffert de l’humiliation et de ce démantèlement. Elles se seraient défendues de quiconque voulait leur faire du mal. Mais à cause de leur ignorance, ils idolâtres dirent : «
Qui a fait cela à nos divinités ?
» (21 :59).

«
Certains dirent : « Nous avons entendu un jeune homme médire d’elles
» (21 :60). Il a parlé d’elles en dérision et en mépris, c’est donc lui qui les a cassé en morceaux.
Mais d’après Ibn Mas’ud, Abraham leur a parlé ouvertement cad que c’est lui qui les a menacées en disant : «
Et par Allâh, je ruserai certes contre vos idoles sûrement une fois que vous serez partis
». (21 :57).

«
Ils dirent : « Amenez-le sous les yeux des gens afin qu’ils puissent témoigner
» (21 :61). Ils voulaient qu’Abraham soit apporté dans leur assemblée, devant tout le monde, pour qu’ils puissent tous entendre ce qu’il avait à dire, mais ils voulaient aussi profiter de cette occasion pour punir Abraham en public.
De son côté, Abraham voulait que tous les gens se rassemblent au même endroit où il pourrait accomplir son devoir et sa mission en réfutant leur fausse pratique d’adoration vouée aux idoles. Le même scénario est arrivé à Pharaon de la part de Moise quand il dit :
«
Alors Moise dit : « Votre rendez-vous, c’est le jour de la fête. Et que les gens se rassemblent dans la matinée
». Sourate 20 Verset 59.


Quand ils s’assemblèrent et apportèrent Abraham, ils lui dirent : «
Est-ce toi qui as fait cela à nos divinités, Abraham ? » Il dit : « C’est la plus grande d’entre elles que voici, qui l’a fait. Demandez leur donc, si elles peuvent parler
». Sourate 21 versets 62-63.
Il voulait dire par là que c’était la plus grande des idoles qui lui avait commandé de casser en morceaux les autres divinités. Il voulait attirer leur attention quat au fait que les divinités ne pouvaient pas parler et reconnaître ainsi que leurs statues n’étaient rien d’autre qu’une existence inanimée.

«
Se ravisant alors, ils se dirent entre eux : « C’est vous qui êtes les vrais injustes
».
(21 :64).
Ils commencèrent à regrettes en disant : vous aviez tort de laisser seules, sans protection. «
Alors ils firent volte-face ». Katâdah dit : « Les gens furent prises par la confusion et la honte et ainsi ils courbèrent leurs têtes et dirent : « Tu sais bien qu’elles ne parlent pas » (21 :65) : « comment veux-tu que nous les interrogions alors que tu sais très bien qu’elles ne peuvent parler ? » Ainsi, le moment était venu pour Abraham pour poser sa question qui est : « Adorez-vous donc, en dehors d’Allâh, ce qui ne saurait en rien vous être utile ni vous nuire non plus. Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors d’Allâh ! Ne raisonnez vous pas ?
» (21 :66,67).

Allâh Le Tout Puissant dit : «
Alors (les gens) vinrent à lui en courant. Il (leur) dit : Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez ? » (37 :94-95). Comment pourriez-vous adorer des idoles que vous avez sculptées de vos propres mains de pierres et de bois et leur avez données des formes ? « Alors que c’est Allâh qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez ? » (37 :96). Il voulait dire : Vous êtes une créature et ces idoles sont aussi des créatures, alors comment une créature pourrait-elle adorer une autre créature ? Votre adoration à elles n’est pas meilleure que leur adoration à vous. Ce n’est pas juste, parce que l’adoration appartient à Allâh Qui est le Seul, sans aucun associé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:48

Abraham & le Feu
(Partie 4)

«
Ils dirent : « Qu’on lui construise un four et qu’on le lance dans la fournaise ». Ils voulurent lui jouer un mauvais tour, mais ce sont eux que Nous mîmes à bas
». Sourate 37 Versets 97,98.

Lorsqu’ils se trouvèrent accablés et sans preuve évidente de leur adoration, ils voulurent user de leur pouvoir et autorité afin de soutenir leurs divinités.
Mais Allâh avait un autre plan pour eux : «
Ils dirent : « Brûlez-le. Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles) ». Nous dîmes : « O feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire ». Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus grands perdants
». Sourate 21 Versets 68-70.

Ils ont amassé du bois venant de tous les endroits et ce pendant un long moment. C’était une fournaise si énorme que chaque fois qu’une femme tombait malade, elle faisait le vœu d’amasser du bois si elle guérissait pour brûler Abraham.
Ses flammes étaient énormes et ses étincelles paraissaient toucher le ciel.

Ils placèrent Abraham sur une catapulte qui avait été faite par un homme Kurde appelé Hézan. C’est le premier homme à avoir inventé la catapulte. Allâh a fait que la terre l’a avalé et il y coulera jusqu’au Jour du Jugement.

Ils enchaînaient Abraham dans des chaînes pendant que celui-ci invoquait Allâh Subhana Wa Ta’Ala en disant : «
Il n’y a point de divinité en dehors de Toi, glorifié, sois-Tu, O Seigneur des mondes ! Tu mérites l’éloge et le pouvoir revient à Toi. T n’as aucun partenaire
».

Quand il fut jeté au Feu, il dit : «
Allâh nous suffit et Il est le meilleur Protecteur ! » Comme est raconté par l’Imam Al Bukhârî d’Ibn ‘Abbâs qui dit : « L’expression « Allâh nous suffit et Il est le meilleur Protecteur ! », Abraham l’a dit quand il fut jeté dans le feu, et le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) la dit quand on lui dit : « Certes ceux auxquels l’on disait : « Les gens se sont rassemblés contre vous ; craignez-les » - cela accrut leur foi - et ils dirent : « Allâh nous suffit ; Il est notre meilleur garant ». Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d’Allâh et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allâh. Et Allah est Détenteur d’une grâce immense
». (3 :173-174).

Il est raconté que pendant qu’Abraham était dans l’air en direction du feu, Gabriel lui vint et dit : «
Abraham ! As-tu besoin d’une aide ? » Il répondit : « Si c’était de toi, non
».
Ibn ‘Abbâs & Saîd Ibn Joubair rapportèrent que l’ange de la pluie dit : «
Dès que je suis commandé, je serai prêt d’apporter de la pluie ?
». Cependant, l’Ordre d’Allâh était plus rapide que tout.

«
Nous dîmes : « O feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire
» (21 :69).
Ali Ibn Abi Tâlib dit qu’il voulait dire : «
Ne lui fais pas de mal ». Ibn ‘Abbâs & Abul-Aaliyah dirent : « Si Allâh n’avait pas dit : « une fraîcheur salutaire », la fraîcheur lui aurait fait du mal
».

Kaaboul-Ahbâr dit : «
Personne ne put bénéficier ce jour-là du feu, celui-ci ne brûla que la chaîne dans laquelle Abraham était enchaîné
».

Ad-Dahhâk dit : «
Il est raconté que Gabriel était avec lui essuyant la sueur de son visage, et il n’a souffert que de cette sueur
».

Abû Hurayra dit : «
La meilleure parole que le père d’Abraham dit était quand il vit son fils dans cette condition : « Comme ton Seigneur est bon, O Abraham !
»

Ibn Asâkir rapporta de Ikrimah que la mère d’Abraham regarda son fils et l’appela : «
O mon fils ! Je veux venir à toi, alors prie Allâh ainsi Il pourra me sauver de la chaleur du feu autour de toi ». Abraham dit : « Oui ». Sa mère se rendit à lui sans qu’elle ne soit touchée par la chaleur. Quand elle arriva auprès de lui, elle l’accola entre ses bras, l’embrassa et retourna
».

Minhâl Ibn Amr dit : «
Je suis informé qu’Abraham demeura 40 ou 50 jours dans le feu, et il dit : « Aucun moment de jour et nuit n’était si bon dans ma vie que les jours que j’ai passé dans le feu. J’ai souhaité que toute ma vie soit semblable
». Qu’Allâh envoie Ses bénédictions sur lui.

Le peuple d’Abraham voulait se venger, mais il fut humilié. Il voulait l’abaisser, mais il fut mis en bas. Allah dit : «
Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus grands perdants
» (21 :70).
Ils revinrent avec perte et humilité dans ce monde, et dans l’au-delà le feu ne sera pas frais pour eux. Ils ne recevront ni salutations ni message de paix. Leur sort sera le suivant :
«
Quel mauvais gîte et lieu de séjour !
», sourate 25 verset 66.

Omm Chourayk rapporta : «
Le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) commanda de tuer le Wazagh (le margouillat), et dit : « Il soufflait dans le feu d’Abraham
». Al Bukhârî.

L’imam Ahmad raconta d’Aisha que le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) dit : «
Tuez le margouillat, parce qu’il soufflait dans le feu sur Abraham
». Il dit : Aisha les tuait.

L’imam Ahmad relata de Nâfia qu’une femme se rendit chez Aisha et vit une lance élevée. Elle demanda : «
Pour quelle utilité est cette lance ? » Elle répondit : « Nous l’utilisons pour tuer les margouillats ». Ensuite elle dit que le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) nous informa que : « Quand Abraham fut jeté dans le feu, tous les animaux et les insectes ont commencé à éteindre le feu, sauf le margouillat, il y soufflait ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:48

La Discussion entre Abraham & Nimrod
(5° Partie)

Allâh dit dans la sourate Al Baqara :
« N’as-tu pas su (l’histoire de) celui qui, parce qu’Allah l’avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : « J’ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort », « Moi aussi, dit l’autre, je donne la vie et la mort ». Alors dit Abraham : « Puisque Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant ». Le mécréant resta alors confondu. Allâh ne guide pas les gens injustes ».
(2 : 258)

Dans ces versets, Allâh a cité la discussion qu’Abraham eut avec ce roi arrogant et hautain qui avait prétendu la seigneurie pour lui-même. Abraham lui démolit son propre argument fragile, et le fit penser de sa propre ignorance.

Les exégètes, les généalogistes et les historiens disent que ce roi était le roi de Babylone. Il s’appelle Nimrod ibn Canaan ibn Kosh ibn Sem ibn Noé. Ceci est rapporté Mujâhid. Cependant d’autres dirent : « Il était Nimrod ibn Péleg ibn Héber ibn Shélach ibn Arpaschad ibn Sem ibn Noé ».

Mujâhid et d’autres dirent : A ce temps là, il y avait quatre rois qui gouvernaient sur la terre. Deux parmi eux étaient croyants, les deux autres étaient mécréants. Les croyants étaient Thul Qarnain & Salomon, et les mécréants étaient Nimrod et Nabuchodonosor.

Il est dit que Nimrod a gouverné pendant environ 400 ans. Il était hautain, arrogant, rebelle et matérialiste.

Qatâdah, As.Souddi & Ibn Is’hâk dirent : Deux hommes furent apportés devant lui et il voulut les tuer. Il ordonna qu’on tue l’un d’eux et épargna la vie de l’autre, et ainsi il prétendit qu’il accorda la vie à l’un et causa la mort à l’autre homme.

Abraham voulait établir les preuves évidentes sur l’existence du Créateur par les preuves du phénomène de vie et de mort. Tous ces évènements ne se font pas lieu par eux-mêmes, mais il y a un Créateur Qui leur fait les causes. Il donne la vie et ensuite Il cause la mort. C’est pourquoi Abraham dit : « Mon Seigneur est Celui qui donne la vie et décrète la mort ».

Si ce roi hautain voulait dire par sa prétention : « Je donne la vie et décrète la mort » que c’était lui qui a créé ce phénomène de vie et de mort, il a, obstinément et intentionnellement, repoussé la vérité. Mais s’il signifiait ce que Qatâdah et autres dirent auparavant, alors il était hors contexte et n’avait pas donné de réponse à ce qu’Abraham lui dit.

Abraham apporta une autre preuve pour prouver l’existence du Créateur, et pour réfuter la prétention de Nimrod, il dit : « Puisque Allâh fait revenir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant ». Il lui dit que ce soleil est soumis tous les jours à se lever de l’est par Allâh Qui est le Créateur de toute chose et Qui est le Seul Dieu ? Alors, si tu penses que c’est toi qui donne la vie et la mort, fais que ce soleil vienne de l’ouest, parce que celui qui donne la vie et la mort peut faire n’importe quoi sans gêne. Si tu prétends décréter la vie et la mort, alors tu peux apporter le soleil de l’ouest. Si tu es incapable de faire cela, alors tu es incapable de donner la vie et la mort. Et tu sais cela mieux. Tu es incapable de créer même un moustique.

Abraham lui montra son ignorance et son incapacité, il n’avait pas de réponse. Il fut abasourdi et perdu dans ces mots. Allâh exprima cela dans le Coran en ces mots : « Le mécréant resta alors confondu. Allâh ne guide pas les gens injustes ».

As.Souddi dit : « Cette discussion eut lieu entre Abraham et Nimrod le jour où il est sortit du feu. Ils ne s’étaient jamais assis ensemble auparavant ».

Il est raconté par Zayd ibn Aslam que Nimrod contrôlait strictement les provisions, et les gens se rendaient à lui pour obtenir leurs vivres. Abraham alla avec un groupe de gens pour sa provision. Il ne l’avait jamais rencontré auparavant, et ainsi cette discussion eut lieu ce jour-là. Abraham ne fut pas fourni de sa provision alors que les autres furent fournis. Ainsi il revint sans rien avoir avec lui.

En s’approchant de sa maison, il se dirigea vers une dune, remplit ses deux sacs de sable et dit à lui-même : « Ma famille sera distraite par ces sacs ». Quand il arriva, il les mit de côté et alla pour se reposer et il s’endormit. Sa femme, Sarah, alla voir ces deux sacs et les trouva pleins de la meilleure nourriture. Elle prépara le repas. Quand Abraham se réveilla et vit de la nourriture, il dit : « D’où cette nourriture vient-elle ? » Elle répondit : « De ce que tu as apporté ». Abraham sut alors que c’était une provision de la part d’Allâh le Tout Puissant.

Zayd ibn Aslam dit : Allah envoya un ange à ce roi hautain qui le commanda de croire en Allah, mais il refusa et ce, trois fois. L’ange dit alors : « Appelle ton groupe des gens et je rassemblerai le mien ».

Nimrod assembla son armée et son peuple depuis le lever du soleil, et Allâh envoya sur eux une armée de moustiques dans un nombre que les rayons du soleil furent couverts. Ils mangèrent leur chair et burent leur sang et les laissèrent en structures d’os. L’un de ces moustiques entra dans le nez du roi et y resta. Il fut puni par ce moustique, et pour obtenir le soulagement du bourdonnement, le roi frappait sa tête avec un marteau jusqu’à ce qu’il meurt.



La Discussion entre Abraham & Nimrod
(5° Partie)

Allâh dit dans la sourate Al Baqara :
« N’as-tu pas su (l’histoire de) celui qui, parce qu’Allah l’avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : « J’ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort », « Moi aussi, dit l’autre, je donne la vie et la mort ». Alors dit Abraham : « Puisque Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant ». Le mécréant resta alors confondu. Allâh ne guide pas les gens injustes ».
(2 : 258)

Dans ces versets, Allâh a cité la discussion qu’Abraham eut avec ce roi arrogant et hautain qui avait prétendu la seigneurie pour lui-même. Abraham lui démolit son propre argument fragile, et le fit penser de sa propre ignorance.

Les exégètes, les généalogistes et les historiens disent que ce roi était le roi de Babylone. Il s’appelle Nimrod ibn Canaan ibn Kosh ibn Sem ibn Noé. Ceci est rapporté Mujâhid. Cependant d’autres dirent : « Il était Nimrod ibn Péleg ibn Héber ibn Shélach ibn Arpaschad ibn Sem ibn Noé ».

Mujâhid et d’autres dirent : A ce temps là, il y avait quatre rois qui gouvernaient sur la terre. Deux parmi eux étaient croyants, les deux autres étaient mécréants. Les croyants étaient Thul Qarnain & Salomon, et les mécréants étaient Nimrod et Nabuchodonosor.

Il est dit que Nimrod a gouverné pendant environ 400 ans. Il était hautain, arrogant, rebelle et matérialiste.

Qatâdah, As.Souddi & Ibn Is’hâk dirent : Deux hommes furent apportés devant lui et il voulut les tuer. Il ordonna qu’on tue l’un d’eux et épargna la vie de l’autre, et ainsi il prétendit qu’il accorda la vie à l’un et causa la mort à l’autre homme.

Abraham voulait établir les preuves évidentes sur l’existence du Créateur par les preuves du phénomène de vie et de mort. Tous ces évènements ne se font pas lieu par eux-mêmes, mais il y a un Créateur Qui leur fait les causes. Il donne la vie et ensuite Il cause la mort. C’est pourquoi Abraham dit : « Mon Seigneur est Celui qui donne la vie et décrète la mort ».

Si ce roi hautain voulait dire par sa prétention : « Je donne la vie et décrète la mort » que c’était lui qui a créé ce phénomène de vie et de mort, il a, obstinément et intentionnellement, repoussé la vérité. Mais s’il signifiait ce que Qatâdah et autres dirent auparavant, alors il était hors contexte et n’avait pas donné de réponse à ce qu’Abraham lui dit.

Abraham apporta une autre preuve pour prouver l’existence du Créateur, et pour réfuter la prétention de Nimrod, il dit : « Puisque Allâh fait revenir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant ». Il lui dit que ce soleil est soumis tous les jours à se lever de l’est par Allâh Qui est le Créateur de toute chose et Qui est le Seul Dieu ? Alors, si tu penses que c’est toi qui donne la vie et la mort, fais que ce soleil vienne de l’ouest, parce que celui qui donne la vie et la mort peut faire n’importe quoi sans gêne. Si tu prétends décréter la vie et la mort, alors tu peux apporter le soleil de l’ouest. Si tu es incapable de faire cela, alors tu es incapable de donner la vie et la mort. Et tu sais cela mieux. Tu es incapable de créer même un moustique.

Abraham lui montra son ignorance et son incapacité, il n’avait pas de réponse. Il fut abasourdi et perdu dans ces mots. Allâh exprima cela dans le Coran en ces mots : « Le mécréant resta alors confondu. Allâh ne guide pas les gens injustes ».

As.Souddi dit : « Cette discussion eut lieu entre Abraham et Nimrod le jour où il est sortit du feu. Ils ne s’étaient jamais assis ensemble auparavant ».

Il est raconté par Zayd ibn Aslam que Nimrod contrôlait strictement les provisions, et les gens se rendaient à lui pour obtenir leurs vivres. Abraham alla avec un groupe de gens pour sa provision. Il ne l’avait jamais rencontré auparavant, et ainsi cette discussion eut lieu ce jour-là. Abraham ne fut pas fourni de sa provision alors que les autres furent fournis. Ainsi il revint sans rien avoir avec lui.

En s’approchant de sa maison, il se dirigea vers une dune, remplit ses deux sacs de sable et dit à lui-même : « Ma famille sera distraite par ces sacs ». Quand il arriva, il les mit de côté et alla pour se reposer et il s’endormit. Sa femme, Sarah, alla voir ces deux sacs et les trouva pleins de la meilleure nourriture. Elle prépara le repas. Quand Abraham se réveilla et vit de la nourriture, il dit : « D’où cette nourriture vient-elle ? » Elle répondit : « De ce que tu as apporté ». Abraham sut alors que c’était une provision de la part d’Allâh le Tout Puissant.

Zayd ibn Aslam dit : Allah envoya un ange à ce roi hautain qui le commanda de croire en Allah, mais il refusa et ce, trois fois. L’ange dit alors : « Appelle ton groupe des gens et je rassemblerai le mien ».

Nimrod assembla son armée et son peuple depuis le lever du soleil, et Allâh envoya sur eux une armée de moustiques dans un nombre que les rayons du soleil furent couverts. Ils mangèrent leur chair et burent leur sang et les laissèrent en structures d’os. L’un de ces moustiques entra dans le nez du roi et y resta. Il fut puni par ce moustique, et pour obtenir le soulagement du bourdonnement, le roi frappait sa tête avec un marteau jusqu’à ce qu’il meurt.



La Discussion entre Abraham & Nimrod
(5° Partie)

Allâh dit dans la sourate Al Baqara :
«
N’as-tu pas su (l’histoire de) celui qui, parce qu’Allah l’avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : « J’ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort », « Moi aussi, dit l’autre, je donne la vie et la mort ». Alors dit Abraham : « Puisque Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant ». Le mécréant resta alors confondu. Allâh ne guide pas les gens injustes
».
(2 : 258)

Dans ces versets, Allâh a cité la discussion qu’Abraham eut avec ce roi arrogant et hautain qui avait prétendu la seigneurie pour lui-même. Abraham lui démolit son propre argument fragile, et le fit penser de sa propre ignorance.

Les exégètes, les généalogistes et les historiens disent que ce roi était le roi de Babylone. Il s’appelle Nimrod ibn Canaan ibn Kosh ibn Sem ibn Noé. Ceci est rapporté Mujâhid. Cependant d’autres dirent : «
Il était Nimrod ibn Péleg ibn Héber ibn Shélach ibn Arpaschad ibn Sem ibn Noé
».

Mujâhid et d’autres dirent : A ce temps là, il y avait quatre rois qui gouvernaient sur la terre. Deux parmi eux étaient croyants, les deux autres étaient mécréants. Les croyants étaient Thul Qarnain & Salomon, et les mécréants étaient Nimrod et Nabuchodonosor.

Il est dit que Nimrod a gouverné pendant environ 400 ans. Il était hautain, arrogant, rebelle et matérialiste.

Qatâdah, As.Souddi & Ibn Is’hâk dirent : Deux hommes furent apportés devant lui et il voulut les tuer. Il ordonna qu’on tue l’un d’eux et épargna la vie de l’autre, et ainsi il prétendit qu’il accorda la vie à l’un et causa la mort à l’autre homme.

Abraham voulait établir les preuves évidentes sur l’existence du Créateur par les preuves du phénomène de vie et de mort. Tous ces évènements ne se font pas lieu par eux-mêmes, mais il y a un Créateur Qui leur fait les causes. Il donne la vie et ensuite Il cause la mort. C’est pourquoi Abraham dit : «
Mon Seigneur est Celui qui donne la vie et décrète la mort
».

Si ce roi hautain voulait dire par sa prétention : «
Je donne la vie et décrète la mort
» que c’était lui qui a créé ce phénomène de vie et de mort, il a, obstinément et intentionnellement, repoussé la vérité. Mais s’il signifiait ce que Qatâdah et autres dirent auparavant, alors il était hors contexte et n’avait pas donné de réponse à ce qu’Abraham lui dit.

Abraham apporta une autre preuve pour prouver l’existence du Créateur, et pour réfuter la prétention de Nimrod, il dit : «
Puisque Allâh fait revenir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant
». Il lui dit que ce soleil est soumis tous les jours à se lever de l’est par Allâh Qui est le Créateur de toute chose et Qui est le Seul Dieu ? Alors, si tu penses que c’est toi qui donne la vie et la mort, fais que ce soleil vienne de l’ouest, parce que celui qui donne la vie et la mort peut faire n’importe quoi sans gêne. Si tu prétends décréter la vie et la mort, alors tu peux apporter le soleil de l’ouest. Si tu es incapable de faire cela, alors tu es incapable de donner la vie et la mort. Et tu sais cela mieux. Tu es incapable de créer même un moustique.

Abraham lui montra son ignorance et son incapacité, il n’avait pas de réponse. Il fut abasourdi et perdu dans ces mots. Allâh exprima cela dans le Coran en ces mots : «
Le mécréant resta alors confondu. Allâh ne guide pas les gens injustes
».

As.Souddi dit : «
Cette discussion eut lieu entre Abraham et Nimrod le jour où il est sortit du feu. Ils ne s’étaient jamais assis ensemble auparavant
».

Il est raconté par Zayd ibn Aslam que Nimrod contrôlait strictement les provisions, et les gens se rendaient à lui pour obtenir leurs vivres. Abraham alla avec un groupe de gens pour sa provision. Il ne l’avait jamais rencontré auparavant, et ainsi cette discussion eut lieu ce jour-là. Abraham ne fut pas fourni de sa provision alors que les autres furent fournis. Ainsi il revint sans rien avoir avec lui.

En s’approchant de sa maison, il se dirigea vers une dune, remplit ses deux sacs de sable et dit à lui-même : «
Ma famille sera distraite par ces sacs ». Quand il arriva, il les mit de côté et alla pour se reposer et il s’endormit. Sa femme, Sarah, alla voir ces deux sacs et les trouva pleins de la meilleure nourriture. Elle prépara le repas. Quand Abraham se réveilla et vit de la nourriture, il dit : « D’où cette nourriture vient-elle ? » Elle répondit : « De ce que tu as apporté
». Abraham sut alors que c’était une provision de la part d’Allâh le Tout Puissant.

Zayd ibn Aslam dit : Allah envoya un ange à ce roi hautain qui le commanda de croire en Allah, mais il refusa et ce, trois fois. L’ange dit alors : «
Appelle ton groupe des gens et je rassemblerai le mien
».

Nimrod assembla son armée et son peuple depuis le lever du soleil, et Allâh envoya sur eux une armée de moustiques dans un nombre que les rayons du soleil furent couverts. Ils mangèrent leur chair et burent leur sang et les laissèrent en structures d’os. L’un de ces moustiques entra dans le nez du roi et y resta. Il fut puni par ce moustique, et pour obtenir le soulagement du bourdonnement, le roi frappait sa tête avec un marteau jusqu’à ce qu’il meurt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:49

La migration d’Abraham en Syrie, son entrée en Egypte et son séjour au Hijâz
(Partie 6)

Allâh le Tout Puissant dit dans la sourate Al Anbiyâ’ :

«
Et Nous le sauvâmes, ainsi que Loth, vers une terre que Nous avions bénie pour tout l’univers. Et Nous lui donnâmes Isaac et, de surcroît Jacob, desquels Nous fîmes des gens de bien. Nous les fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur révélâmes de faire le bien, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakât. Et ils étaient Nos adorateurs
». (21 : 71-73)

La terre où il voulait émigrer était le Syrie qui est la terre qui est signifiée par ce verset : «
à la terre que Nous avons béni pour toutes les créatures
». C’est l’opinion d’Obay ibn Kaab, Qatâdah et d’autres.

Mais il est rapporté d’Ibn ‘Abbâs que cette terre était Makkah, soutenant sa vue par ce verset : «
La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakkah (Makkah) bénie et une bonne direction pour l’univers
». (3 :96)

Kaabul Ahbâr prétendit que c’était la terre de Harân.

L’imam Ahmad raconta ce hadîth d’Abû Hurayra où le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) dit : «
Abraham n’a menti que trois fois : une fois quand on lui demanda d’assister au festival de leurs divinités et il dit : « Je suis malade », et quand il dit : « C’est la plus grande d’elles qui l’a fait », et quand il dit de Sarah : « Elle est ma sœur ». Il dit : « Abraham entra dans une ville où il y avait un roi tyrannique. On dit au souverain : « Abraham s’est marié la veille avec une très belle femme ». Le tyran le convoqua et lui dit : « Qui est celle qui est avec toi ? » Abraham dit : « Elle est ma sœur ». Il ordonna Abraham de l’apporter. Il alla l’apporter, et lui dit : « Ne me déments pas, parce que je lui ai dit que tu étais ma sœur. Il n’y a aucun croyant sur cette terre autre que toi et moi ». Quand elle se rendit chez lui, il voulut lui saisir la main, mais elle commença à faire les ablutions puis elle fit la prière en disant : « O Allah ! Si tu sais que je crois en Toi et en Ton Prophète, et personne ne m’a touchée à l’exception de mon mari, alors ne laisse pas ce mécréant me maîtriser ». De suite, il plongea dans l’eau et commença à palpiter avec ses jambes.
»

Abû Hurayra dit : «
Sarah dit ensuite : « O Allah ! S’il meurt, les gens diront : « Elle l’a tué ». Alors, Allâh le relâcha ; Il essaya de nouveau de lui saisir la main. Elle recourut aux ablutions et la prière en disant : « O Allah ! Si Tu sais que je crois en Toi et en Ton Prophète, et personne ne m’a touchée autre que mon mari, ne laisse pas alors ce mécréant me maîtriser. De suite, Il le plongea dans l’eau et commença à palpiter avec ses jambes
».

Abû Hurayra dit : «
Sarah dit ensuite : « O Allâh ! S’il meurt, les gens diront : « Elle l’a tué ». Alors Allah le sauva. Il dit à la troisième ou quatrième fois : « Tu ne m’as apporté qu’un Satan. Retournez-la à Abraham et offrez à elle Hâjar. Quand elle revint chez Abraham, elle dit : « N’as-tu pas constaté qu’Allah a obstrué l’intrigue du mécréant, et nous a offert une fille pour nous servir
».
Quand Abraham dit : «
Elle était ma sœur », il voulait dire sa sœur dans l’Islâm. Et quand il dit : « Il n’y a aucun croyant dans cette terre autre que moi et toi
», il voulait dire un couple croyant étant marié. Autrement, Loth était avec eux.

Au moment où Sarah alla au roi tyrannique, Abraham ne cessa d’invoquer Allah pour sauvegarder sa femme du mal de ce roi. Elle aussi fit de même. Quand ce roi voulut lui violer sa dignité, elle fit l’ablution et invoqua Allah. C’est la raison pour laquelle Allah dit dans le Coran : «
Et cherchez secours dans l’endurance et la salât
». (2 :45)

Ainsi, Allâh sauva sa dignité et la dignité de Son Prophète & Ami Abraham (Alayhi Wa Salam).

Après Abraham quitta l’Egypte et retourna à la terre des Bénédictions, la Syrie, avec du bétail, des esclaves et d’autres possessions et accompagné de la fille copte Hâjar (Agar).

Ensuite, Loth partit vers la ville de Sodome dans la plaine de la Jordanie, suite à une demande d’Abraham qu’il fasse ainsi. Elle était la ville principale de cette région à ce temps-là, et la plupart de ses habitants étaient des malfaiteurs et transgresseurs.

Allah commanda Abraham de regarder à sa gauche et à sa droite, à l’est et à l’ouest, et lui dit que tous ces terrains lui seront alloués et à sa progéniture pour toujours..

Ces nouvelles heureuses furent aussi pour cette Oummah à travers Abraham. Cela est supporté par le hadîth du Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) qui dit :
«
Allah rétrécit la terre pour moi, ainsi j’ai vu ses levers et ses couchers, et ma Oummah atteindra chaque coin de ce qui m’a été rétréci
». (At.Tirmidhî)

Les exégètes dirent : Des groupes de tyrans et de malfaiteurs maîtrisèrent Loth et il fut pris captif. Ils pillèrent tous ses biens et usurpèrent son troupeau. Quand les nouvelles arrivèrent à Abraham, il se rendit chez lui accompagné de 318 hommes pour son secours et sauva Loth. Il retrouva toute sa propriété pillée, tua un grand nombre et eut victoire sur eux. Il les poursuivit jusqu’à Barzah (Hobah) au nord de Damas. Ensuite, il revint à son pays après avoir battu l’ennemi. Les rois de Palestine s’allièrent avec lui, l’accueillirent et l’honorèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:49

La Naissance d’Ismaël
(Que la paix soit sur lui)

Quand Abraham habita en Palestine pendant environ vingt ans, Sarah lui dit : «
Le Seigneur m’a privé des enfants, alors prends cette esclave, Hâjar (Agar), il se peut qu’Allâh t’octroie des enfants d’elle
».

Quand elle l’offrit à Abraham et qu’il dormit avec elle, elle devint enceinte. Il est dit que quand elle apprit qu’elle était enceinte, elle se sentit plus importante et méprit sa maîtresse. Sarah se fâcha avec elle et se plaignit à Abraham. Abraham lui dit : «
Fais ce que tu veux avec elle ». Ainsi Hâjar fut effrayée, s’enfuit de Sarah et alla vers une terre verte dans le désert. Un ange se rendit auprès d’elle et lui dit : « Ne sois pas effrayée. Allah apportera le bien hors de cet enfant conçu
». Il recommanda qu’elle revienne, et l’informa qu’elle enfantera un garçon et qu’elle devra le nommer Ismaël ». Il sera comme un âne sauvage d’un homme, sa main sera tout le monde, et la main de tout le monde contre lui. Il possèdera toute la terre de ses frères. Hâjar le remercia pour ces nouvelles heureuses. (Bible, Genèse, 16).

Quand Hâjar revint, elle donna naissance à Ismaël.
Au temps de la naissance d’Ismaël, Abraham avait 86 ans, et c’était 13 ans avant la naissance d’Isaac.

Quand Ismaël naquit, Allah révéla à Abraham les nouvelles heureuses de la naissance d’un autre fils, Isaac de Sarah. Il se prosterna à Allah. Allah lui dit : «
J’ai exaucé ta prière pour Ismaël, et je l’ai béni et J’augmenterai de plus en plus son nombre. Il sera le père de douze souverains, et Je ferai de lui une grande nation
».

C’était une grande bonne nouvelle pour cette Oummah. Ces douze souverains étaient douze chefs pieux, au sujet desquels le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) prophétisa dans hadîth rapporté par Abdel Mâlik Ibn Umayr, de Jabir Ibn samurah du Prophète (salât alayhi wa salam) qui dit : «
Il y aura 12 chefs ». Ensuite, il dit quelque chose que je ne pus pas comprendre ; Alors, j’ai demandé à mon père : « Qu’est-ce qu’il a dit ? » Il dit : « Tous seront de Quraysh
». (Al Bukhârî & Muslim)

Alors, de ces 12, il y eut quatre califes : Abû Bakr, ‘Umar, ‘Uthmân & ‘Alî. Aussi d’eux fut ‘Umar Ibn Abd Al Aziz. D’eux aussi furent quelques uns souverains Abbasides. Cela ne signifie pas qu’ils sont venus en ordre.

Ce nombre ne concerne pas ce que les Chiites prétendent pour eux, desquels le premier était ‘Alî Ibn Abî Tâlib, et le dernier est l’attendu à Sâmra’, et qui est Muhammad Al Hasan Al Askari.


Alors, quand Hâjar donna naissance à Ismaël, Sarah se sentit jalouse d’elle, et demanda qu’Abraham lui cache son visage d’elle. Par conséquent, Abraham emmena Hâjar et son fils Ismaël et voyagea vers la place où Makkah est situé aujourd’hui. Il est dit que son enfant était encore bébé à ce temps là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:49

Hâjar & Ismaël à Makkah

L’imam Al Bukhârî rapporta qu’Ibn ‘Abbâs dit : « la première femme qui avait utilisée une ceinture était la mère d’Ismaël. Elle utilisa une ceinture afin qu’elle puisse cacher sa grossesse de Sarah. Abraham la prit ainsi que son fils Ismaël en voyage, alors qu’elle l’allaitait encore, jusqu’à ce qu’il les apporta à la Maison près d’un arbre sur le puits de ZamZam, le plus haut endroit dans la mosquée. En ces jours là, il n’y avait personne à Makkah, ni il n’y avait d’eau. Il les quitta et partit en laissant avec eux un sac en cuir contenant des dattes, et une outre qui contenait de l’eau.
"

Ensuite, Abraham reprit le chemin du retour, mais la mère d’Ismaël le suivit en disant : «
Où est-ce que tu vas en nous laissant dans cette vallée où il n’y a ni être vivant ni autre chose ? » Elle répéta cette question beaucoup de fois, et Abraham ne lui répondit point. Ensuite, elle dit : « C’est Allah qui t’a commandé de faire ainsi ? » Il dit : « Oui ». Elle dit alors : « Il ne nous laissera par alors périr ici
». Elle dit ceci et revint.

Abraham marcha jusqu’à ce qu’il arriva à un passage étroit de la montagne où elle le voyait à peine. Il s’arrêta, fit face à la Maison, leva ses mains et supplia :
«
O notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée (La Kaaba), ô notre Seigneur, afin qu’ils accomplissent la salât. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d’une partie des gens. Et nourris les de fruits. Peut être seront-ils reconnaissants
». (14 :37).

La mère d’Ismaël allait Ismaël et buvait de cette eau. Quand toute l’eau dans cette outre fut épuisée, elle eut soif, aussi bien que son fils. Elle commença à le regarder clocher dans l’agonie. Elle le laissa, car elle ne pouvait pas le regarder ainsi. Elle trouva qu’As.Safa était la montagne la plus proche à grimper et alla chercher de l’aide. Elle monta et regarda autour pour voir quelqu’un. Mais elle ne put voir personne. Elle descendit d’As.Safa, et quand elle joignit le fond de la vallée, elle replia sa robe et courut jusqu’à ce qu’elle eut traversé la vallée et atteint une autre montagne appelée Al Marwah sur laquelle elle monta et commença à regarder tout autour dans l’espoir de trouver quelqu’un. Mais elle ne put trouver personne ? Elle répéta ce parcours 7 fois.
Ibn ‘Abbâs rapporta que le Prophète (salât alayhi wa salam) dit :
«
C’est la source du rite de marche entre ces deux montagnes
».

Quand elle atteignit Al Marwah, elle entendit une voix, alors elle dit : «
Silence » à elle-même. Ensuite, elle essaya de l’écouter attentivement, et elle l’entendit encore. Elle dit : « Je t’ai entendu (quiconque tu pourrais être), mais est-ce que tu as de l’aide avec toi ?
» Soudainement, elle vit un ange à la place de ZamZam, creusant le sol avec son talon (ou avec son aile) jusqu’à ce que l’eau coula du sol. Elle commença à entourer l’eau avec ses mains, puis elle commença à remplir son outre avec de l’eau alors que celle-ci débordait.

Ibn ‘Abbâs dit : Le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) dit :
«
Qu’Allah soit Clément envers la mère d’Ismaël. Si elle avait laissé l’eau de ZamZam couler, ou il dit : Elle n’a pas essayé d’obstruer l’eau, ZamZam était un ruisseau abondant ». Il dit : « Elle but de l’eau, puis elle allaita son enfant. L’ange lui dit : « N’aies pas peur de la perdition. Ici, il y a la Maison d’Allâh que cet enfant et son père construiront. Certes Allah ne néglige point Ses fidèles
».

La Maison à ce temps là était sur un endroit haut comme une petite colline. Les torrents venaient et prenaient de son coin droit et de son coin gauche. Elle resta là seule jusqu’à ce qu’une tribu de Jorhom passa à proximité, venant du point de Kadâ à Makkah. Ils campèrent dans la partie inférieure de Makkah, et ils virent un oiseau voler. Ils dirent : «
Cet oiseau doit voler autour de l’eau, alors nous savons qu’il n’y a pas d’eau dans cette vallée ». Ils envoyèrent un ou deux hommes qui virent de l’eau. Ils revinrent et informèrent leurs compagnons au sujet de l’eau, et ils vinrent tous à cet endroit. La mère d’Ismaël était assise près de l’eau. Ils dirent : « Nous permets tu de rester avec vous ? » Elle répondit : « Oui. Mais vous n’avez aucun droit de posséder notre eau
». Ils acceptèrent sa condition.

Il est dit dans la Bible : « Allah commanda qu’Abraham circoncise Isamel et tous ceux qui vivaient avec lui, les esclaves et les autres, ce qui fut fait. Il fut circoncis à l’âge de 99 ans. L’âge d’Ismaël était de 13 ans. C’était l’accomplissement de l’Ordre d’Allâh au sujet de sa famille. Cela montre que la circoncision était obligatoire pour lui. A cause de cela, les oulémas disent qu’il obligatoire pour les hommes.

Abû Hurayra rapporta que le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) dit :
«
Abraham se circoncit à l’âge de 99 ans, en utilisant une hache ». (Al Bukhârî).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:50

L’histoire du Sacrifice

Allâh le Tout Puissant dit :
«
Et il dit : « Moi, je pars vers mon Seigneur et Il me guidera. Seigneur, fais-moi don d’une (progéniture) d’entre les vertueux ». Nous lui fîmes donc la bonne annonce d’un garçon (Ismaël) longanime. Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, (Abraham) dit : « O mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses ». (Ismaël) dit : « O mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’ilp laît à Allâh, du nombre des endurants ». Puis, quand tous deux se furent soumis (à l’ordre d’Allah) et qu’il l’eut jeté sur le front, voilà que Nous l’appelâmes « Abraham ! Tu as confirmé la vision. C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants
». (37 : 99-105)

«
C’était là certes, l’épreuve manifeste. Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité : Paix sur Abraham ». Ainsi récompensons Nous les bienfaisants ; car il était de Nos serviteurs croyants. Nous lui fîmes la bonne annonce d’Isaac comme prophète d’entre les gens vertueux. Et Nous le bénîmes ainsi qu’Isaac. Parmi leurs descendances il y a (l’homme) de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même
». (37 : 106-113).

Allah relate que lorsque Abraham émigra de sa place et son peuple, il implora qu’Allâh lui octroie un fils pieux. Allah lui donna des bonnes nouvelles d’un fils pieux, appelé Ismaël. Ce dernier était son fils aîné, il naquit après qu’Abraham avait atteint l’âge de 86 ans.

«
Puis quand celui-ci (Ismaël) fut en âge de l’accompagner
» (37 : 102) : cela veut dire que quand il devint un jeune homme, et commença à se comporter comme un adulte.

Abraham eut en rêve qu’il fut commandé d’offrir son fils en sacrifice. Ibn ‘Abbâs rapporta :
«
Les rêves des prophètes sont des révélations
».

C’était une épreuve terrible d’Allâh pour Abraham ; il doit sacrifier son seul fils qui naquit après qu’il eut atteint la vieillesse, et après qu’il fut aupravant commandé de laisser son fils et sa mère dans le désert. Il obéit à Allah dans Son premier Ordre en les laissant dans cette terre stérile. Cependant, Allâh prit soin d’eux, et leur fit une sortie de leur épreuve.

Ensuite, quand il fut de nouveau commandé d’offrir son seul fils en sacrifice, il n’a jamais hésité pour un moment, et voulut accomplir Son Ordre aussitôt que possible.

Il parla à son fils au sujet de ce rêve, afin qu’il soit psychologiquement prêt à exécuter cet Ordre. « Il (Abraham) dit : «
O mon fils ! Je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses
». (37 : 102)

Ce fils patient fit son père énormément heureux en disant : «
O mon cher père ! Fais ce qui t’est commandé, tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants
» (37 : 102). C’est une réponse d’une personne qui est fervemment obéissante à son père et à son Seigneur, Allâh.

«
Puis quand tous deux furent soumis (à l’ordre d’Allâh) et qu’il l’eut jeté sur le front » (37 : 103) : l’expression « soumis à l’ordre d’Allâh » signifie qu’ils étaient prêts d’accomplir l’ordre d’Allâh. Il l’eut jeté sur le front signifie « sur son visage en bas
». Ibn ‘Abbâs, Mujâhid et Qatâdah dirent qu’Abraham voulait le sacrifier du derrière de sa tête, afin qu’il ne puisse pas voir ce qui aller se passer.
«
Tous deux furent soumis » signifie qu’Abraham récita le Nom d’Allâh et le glorifia, et Ismaël fit son intention d’être tué pour la Cause d’Allâh. As.Suddi dit : « Abraham essaya d’enfoncer le couteau dans son cou, mais il n’a rien coupé
».

Là, alors, vint un appel d’Allâh le Tout Puissant : «
O Abraham ! Tu as confirmé ta vision » (37 :104,105) Cad que le but de cette épreuve a été déjà accompli, le but était l’obéissance d’Abraham et son épreuve dans le sentier d’Allâh, et voir comment ils allaient répondre à l’Ordre de leur Seigneur tel que celui-ci, offrir son seul fils en sacrifice pour Allâh : « C’était là certes une épreuve manifeste
». (37 : 106)

«
Et Nous le rançonnâmes d’une immolation généreuse
» (37 :107). La majorité des ulémas sont de l’opinion que le sacrifice était un bélier blanc ayant de grands yeux et des cornes.

Ismaël était celui qui résidait à Makkah, alors que nous n’avons aucune preuve si Isaac y est allé pendant son enfance ou non.

C’est ce que le Coran supporte aussi. En fait, nous trouvons spécifique que le sacrifié était Ismaël, parce que dans le Qu’ran a cité l’histoire du sacrifié, et dit ensuite : «
Nous lui fîmes la bonne annonce d’Isaac comme prophète d’entre les gens vertueux
» (37 : 112). L’opinion qui prétend qu’il était Isaac, vient des altérations Judaïques, et nous connaissons bien qu’elles sont altérées, et celle-ci en particulier, et nous n’avons aucun doute à son sujet. Dans la Torah, il est dit qu’Allah a commandé Abraham d’offrir son seul fils en sacrifice. Ensuite, dans une autre version, il est dit que son seul fils était Isaac ce qui est un grand mensonge. C’était Ismaël.

La seule motivation qui les incitait à altérer cette vérité était leur jalousie vis-à-vis des Arabes. Ismaël est le père des Arabes qui vivaient dans la région du Hijâz, et de laquelle vient notre Prophète (salât alayhi wa salam). Isaac est le père de Jacob (qui a été appelé Israël) au nom duquel ils furent nommés. Ils voulaient retirer cet honneur des Arabes, et ainsi ils altérèrent le Livre d’Allâh avec les omissions et les ajouts.

Beaucoup d’ulémas musulmans ont suivi l’opinion que c’était Isaac qui avait été offert en sacrifice. Il se peut qu’ils aient pris cette opinion de Kaabil Ahbâr ou de sources Judaïques.

Ibn Kaab Al Kuradhi dit en expliquant ces versets :
«
Nous lui annonçâmes donc (la naissance d’)Isaac, et après Isaac, Jacob
». (11 :71)

Comment ces bonnes annonces pourraient elles être pour Isaac alors que ce dernier sera suivi par Jacob, et ensuite Abraham fut commandé d’offrir Isaac en sacrifice avant qu’il fut né ? Ce n’est pas possible, parce que cela contredit les bonnes annonces citées.
C’est l’opinion des ulémas Musulmans que le sacrifice était Ismaël et non pas Isaac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:50

La naissance d'Isaac
(Que la paix soit sur lui)

Les bonnes annonces au sujet d’Isaac arrivèrent à Abraham et Sarah à travers les anges qui étaient sur leur chemin pour exécuter l’Ordre d’Allâh et de punir les gens de Loth à cause de leur mal.

Allâh le Tout Puissant dit :
«
Et Nos émissaires sont, certes, venus à Abraham avec la bonne nouvelle, en disant : « Salam ! ». Il dit : « Salam ! », et il ne tarda pas à apporter un veau rôti. Puis, lorsqu’il vit que leurs mains ne l’approchaient pas, il fut pris de suspicion à leur égard et ressentit de la peur vis-à-vis d’eux. Ils dirent : « N’aie pas peur, nous sommes envoyés au peuple de Loth ». Sa femme était debout, et elle rit alors ; Nous lui annonçâmes donc (la naissance d’ (Isaac, et après Isaac, Jacob. Elle dit : « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari, que voici, est un vieillard ? C’est là vraiment une chose étrange ! » Ils dirent : « T’étonnes tu de l’ordre d’Allâh ? Que la miséricorde d’Allâh et Ses bénédictions soient sur vous, gens de cette maison ! Il est vraiment, digne de louange et de glorification !
» (11 : 69-73)

Dans les versets précités, Allâh nous informe que quand les trois anges : Gabriel, Michael et Israfil, vinrent au Prophète Abraham, il les traita comme invités sans savoir leur identité. Alors, il rôtit pour eux un veau gras. Cependant, quand il leur servit pour manger, ils n’eurent aucune intention de manger, et ce parce que les anges ne mangent pas. Abraham désapprouva leur comportement étrange « et ressentit de la peur vis-à-vis d’eux. Ils dirent : «
N’aies pas peur, nous sommes envoyés au peuple de Loth » (11 :70). Nous les détruirons. Sarah se sentit heureuse pour le courroux d’Allah qui allait descendre sur eux. Elle s’approcha de ses invités, comme était la tradition à ce temps là. Quand elle sourit, Allah lui donna la bonne annonce d’Isaac à travers Ses anges. « Nous lui annonçâmes donc (la naissance d’(Isaac, et après Isaac, Jacob » (11 :71) « Alors sa femme s’avança en criant, se frappa le visage et dit : « Une vieille femme stérile … » (51 :29). Tel que font les femmes habituellement quand elles expriment leur surprises et bonheur, elle dit : « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari, que voici, est un vieillard ? » (11 :72). Comment pourrais je porter un enfant alors que je suis vieille et stérile, et mon mari n’est plus jeune ? Comment pourrions nous avoir un enfant dans ces circonstances ? « C’est là une chose vraiment étrange ! Ils dirent : « T’étonnes tu de l’ordre d’Allâh ? Que la miséricorde d’Allah & Ses bénédictions soient sur vous, gens de cette maison ! Il est vraiment digne de louange et de glorification
» (11 :72,73)

Abraham était si heureux et les bonnes annonces étaient si inattendues que tous les deux exprimèrent leur joie de cette manière. «
Il dit : « M’annoncez vous (cette nouvelle) alors que la vieillesse m’a touché ? Que m’annoncez vous donc ? Ils dirent : « Nous t’annonçons la vérité. Ne sois donc pas de ceux qui désespèrent
» (15 :54,55)

Dans la Bible, il est cité qu’il leur apporta un veau rôti, du pain, du yaourt et du lait, et qu’ils mangèrent tous. (Genèse, 18). Mais ce n’est pas vrai. Il est dit qu’ils prétendaient qu’ils mangeaient, mais la nourriture disparut dans l’atmosphère.

«
Nous lui annonçâmes donc (la naissance d’) Isaac, et après Isaac, de Jacob
» (11 :71). Cela montre que Sarah se réjouit par la naissance de son fils Isaac, et après lui avec son petit fils Jacob. Jacob naquit durant leur vie, ainsi ils purent être contents et se réjouir de lui. Si nous ne prenons pas cette signification, alors il n’y aura aucune importance en citant le nom de Jacob. Cette spécification de son nom signifie qu’ils se réjouirent de ce petit fils. Allâh le Tout Puissant dit :
«
Puis, lorsqu’il se fut séparé d’eux et de ce qu’ils adoraient en dehors d’Allâh, Nous lui fîmes don d’Isaac et de Jacob ; et de chacun de Nous fîmes un prophète
». (19 :49)

Cette opinion est forte et est supportée par un récit d’Abû Tharr qui dit :
«
Je dis : « O Messager d’Allâh ! Quelle mosquée fut construite la première ? » Il dit : « Al Masjidul Harâm (la Mosquée Sacrée de Makkah) ». Je dis : « Laquelle fut la seconde ? » Il dit « Al Masjidul Aqsâ ». Je demandai : « Combien d’années étaient entre elles ? » Il dit : « Quarante ans ». Je dis : « Laquelle fut la suivante ? » Il dit : « Autrement, quand la prière approche, tu peux prier n’importe où, parce que toute la terre est une mosquée (un lieu où la prière peut être effectuée)
». (Al Bukhârî & Muslim).

Il est cité dans la Bible que c’était Jacon qui construisit la Mosquée d’Al Aqsâ. Si nous prenons cette opinion, cela supporte ce que nous avons dit auparavant. Et ainsi, il y a un intervalle de 40 ans entre la construction de la Mosquée Sacrée par Abraham et Ismaël et la construction de la Mosquée d’Al Aqsa par Jacob.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:50

La Construction de la Kaaba

Allah Le Tout Puissant dit :
« La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakkah (Makkah) bénie et une bonne direction pour l’univers. Là sont des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Abraham s’est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas …. Allah Se passe largement des mondes ». (3 : 96,97)

Allah nous informe que c’était Abraham, le père des Prophètes et le chef de tous ceux qui adorent Un Dieu, qui construisit la Maison Antique à Makkah qui était la première mosquée construite pour l’espèce humaine pour pouvoir adorer Allah Seul.

Allah commanda Abraham de construire cette Maison et le guida vers elle. Cette place fut nommée pour ce but du même jour quand les cieux et la terre furent créés. Le Prophète (salât alayhi wa salam) dit :
« Cette ville a été sanctifiée par Allah le jour où Il a créé les cieux et la terre, et elle restera ainsi jusqu’au jour de la résurrection ». (Muslim)

Il n’y a aucun hadîth sahih qui dit que cette Maison a été construite avant Abraham. Quiconque a cette opinion supporte sa vue sur ce verset « le lieu de la Maison » (22 : 26), son opinion n’est pas concluante et irrésistible, parce que cela veut dire que son lieu est dans la Connaissance d’Allah, décrété pour ce but, glorifié par les Prophètes depuis Adam jusqu’au temps d’Abraham.

«La première Maison qui a été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakkah (Makkah) bénie et une bonne direction pour l’univers » : cad que la première Maison créée pour toute l’espèce humaine pour le but du droit chemin et des bénédictions est localisée à Bakkah (Makkah).

«Là sont des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Abraham s’est tenu debout » (3 : 97) : faisant allusion à la pierre sur laquelle il monta en construisant la Maison quand les murs devinrent plus hauts que sa taille. Ismaël lui apporta cette pierre célèbre afin que quand le bâtiment devint haut, Abraham puisse monter sur elle.

Cette pierre fut avoisinée au mur de la Kaaba, du temps ancien jusqu’à l’époque de ‘Umar Ibn Al Khattâb. Il la déplaça un peu loin de la Maison, afin que ceux qui font la circumambulation autour de la Kaaba ne dérangent pas ceux qui font leurs prières derrière cette pierre. Il avait raison, de même qu’il avait raison sur beaucoup d’autres choses. L’une de ses opinions était son souhait au Prophète (salât alayhi wa salam) : « Si nous puissions faire du lieu d’Abraham un lieu pour la prière ». De suite, Allah révéla ce verset : « Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout » (2 : 125). Les empreintes de ses deux pieds étaient visibles sur la pierre jusqu’à la première époque de l’Islâm.

Ils élevèrent la fondation de la Maison seulement pour la cause d’Allah afin qu’Il accepte d’eux leurs efforts et leur intention.
« Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison : O Notre Seigneur ! Accepte ceci de notre part ! Car c’est Toi l’Audient, l’Omniscient. Notre Seigneur ! Fais de nous Tes soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi, et montre nous nos rites et accepte de nous le repentir ». (2 : 127, 128)


Ainsi Abraham construisit la plus noble des mosquées dans la partie la plus noble de la terre, dans une terre sans culture. Il implora pour ses habitants les bénédictions et la provision des fruits et qu’elle demeure un lieu de sanctuaire et de sécurité pour tous les musulmans.

Allah accepta sa prière, et lui accorda ce qu’il a imploré.
Allah le Tout Puissant dit dans le Coran :
« Ne voient-ils pas que vraiment Nous avons fait un sanctuaire sûr (Makkah), alors que tout autour d’eux on enlève les gens ? » (29 : 67)

Abraham implora Allah qu’il envoie un prophète de parmi eux, de leurs propres gens qui pourra parler leur langue avec éloquence et perfection, et qui pourra leur apporter les bénédictions des deux mondes.

Allah exauça sa prière et envoya parmi un Prophète, le Sceau de tous les Prophètes et Messagers d’Allah à l’espèce humaine.
Son Message était pour tous les gens peu importe le temps et le lieu. Peu importe la langue qu’ils parlaient et peu importe la couleur qu’ils avaient.

Etant le fondateur de la Kaaba ou la Maison antique, Abraham mérita d’Allah le plus haut rang et prestige. Pour cela, il fut placé dans le 7° ciel à AL Bayt il Mâmûr qui est la Kaaba des créatures célestes. Dans cette Maison, entrent 70 000 anges chaque jour dans le but d’adoration.

As.Suddi dit : Quand Allah commanda qu’Abraham & Ismaël construisent la Maison, ils ne savaient pas où la construire, jusqu’à ce qu’Allah envoya un vent appelé Al Khajûj qui avait deux ailes et une tête sous la forme d’un serpent. Il nettoya la région autour de la Kaaba pour leur montrer sa vieille fondation. Ils le suivirent avec leurs pioches et creusèrent l’endroit jusqu’à ce qu’ils aient trouvé sa fondation, et c’est la signification de : « Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison » (22 : 26)

Quand ils complétèrent les assises et construisirent le coin, Abraham dit à Ismaël : « O Fils ! Cherche moi la meilleure pierre pour la mettre ici dans ce coin ». Ismaël dit : « O Père ! Je me sens fatigué et paresseux ». Abraham dit : « Vas-y ! Peu importe ce que tu sens ». Dès qu’Ismaël quitta Abraham, Gabriel apporta la Pierre Noire. Elle était blanche comme l’arbre de Thaghâmah. Adam l’avait apporté du ciel avec lui, mais les péchés des gens l’ont noircie. Ismaël apporta la pierre qu’il était allé chercher, mais de retour, lorsqu’il trouva la pierre Noire près du coin, il dit : « O Père ! Qui l’a apportée ? » Il répondit : « Elle fut apportée par celui qui est plus actif que toi et ne fut jamais fatigué ». Ensuite, ils compétèrent la construction en invoquant Allah :
« O notre Seigneur, accepte ceci de notre part » (2 :127)

La Kaab resta longtemps dans la forme avec la même structure construite par Abraham. Ensuite, elle fut construite par Quraysh. Cependant, ils rétrécirent le bâtiment de la fondation d’Abraham du côté nord, lequel resta jusqu’aujourd’hui.
Il est relaté qu’Aisha rapporta que le Prophète (salât alayhi wa salam) dit :

« Si les tiens ne s’étaient pas débarrassés de la Jâhiliyah (ou la mécréance) que récemment, j’aurais dépensé le trésor de la Kaaba pour la cause d’Allah, et j’aurais baissé sa porte au niveau du sol, et j’y aurais mis la Pierre Noire ». (Al Bukhârî & Muslim)

Pendant son règne, AbduLlâh Ibn Az.Zubayr construisit la Maison selon les propos du Prophète (salât alayhi wa salam). Quand il fut tué en l’année 73 de l’Hégire par Al Hajjâj, ce dernier écrivit à ce propos au Calife Umayyade Abdel Mâlik Ibn Marwân. Ils pensaient que c’était AbduLlâh Ibn Az Zubayr qui l’avait construite de son propre choix. Ainsi, le Calife ordonna qu’elle soit démolie et reconstruite sur les anciennes assises.

Ils démolirent son mur du côté nord, puis ils élevèrent un autre mur et empilèrent toutes les pierres à l’intérieur de la Kaaba. Ainsi sa porte du côté fut élevée et la porte du côté ouest fut complètement fermée.

Cependant, quand le Calife apprit qu’Ibn Az Zubayr l’avait construite selon le récit d’Aisha, il regretta sa reconstruction et s’attrista. Ensuite, à l’époque du Calife Al Mahdi Ibn Al Mansûr, ce dernier consulta l’Imam Mâlik pour la reconstruire suivant la manière d’AbdiLlâh Ibn Az Zubayr. L’Imam Mâlik répondit : « Je crains que les rois commencent à jouer à son égard ». Chaque fois qu’un nouveau roi viendra, il la reconstruira comme il voudra. Pour cette raison, la Kaaba garda la même forme et ce jusqu’à maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:50

Allâh loue Son Prophète Abraham

Allâh Le Tout Puissant dit :

«
(Et rappelle toi) quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu’il les eut accomplis, le Seigneur lui dit : « Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens ». - « Et parmi ma descendance ? » demanda t-il. - « Mon engagement, dit Allah, ne s’applique pas aux injustes
». (2 : 124)

Quand Abraham eut accomplis les Ordres de son Seigneur, Il le désigna comme Imam (chef) pour l’espèce humaine pour être suivi dans le droit chemin. Il implora Allah que cet imamat demeurera dans sa progéniture, et Allah exauça son imploration et lui donna la direction de l’espèce humaine. Cependant, Allah exclut de cet imamat les malfaiteurs et les injustes. Il ne pourrait être emporté que par des ulémas vertueux qui pratiquent la religion. Allâh Le Tout Puissant dit :
«
Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les deux. Et Noé, Nous l’avons guidé auparavant, et parmi sa descendance, David, Salomon, Job, Joseph, Moise et Aaron. Et c’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Elie, tous étant du nombre des gens de bien. De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Loth. Chacun d’eux Nous l’avons favorisé par-dessus le reste du monde. De même une partie de leurs ancêtres, de leurs descendants et de leurs frères et Nous les avons choisis et guidés vers un chemin droit
». (6 : 84/87)

Dans «
et parmi sa descendance » le pronom « sa
» revient à Abraham, d’après l’opinion de la majorité. Loth, étant pourtant son neveu, fut enrôlé sous sa progéniture.

Nous trouvons que chaque Livre révélé par Allah sur chaque Prophète après Abraham, était de sa progéniture. C’est un honneur très sublime pour Abraham, et un statut enviable. Il avait deux fils : Ismaël de Hâjar (Agar), et ensuite Isaac de Sarah. Isaac avait son fils Jacob qui s’appel Israël et à qui toutes les tribus israéliennes appartiennent. Ils avaient la Prophétie en eux, et avaient tant de Prophètes que personne ne sait leur nombre exact hormis Allah. Leur chaîne de prophétie s’achève à Jésus, fils de Marie, le dernier Prophète d’Israël.

Ismaël était l’aïeul de tous les Arabes, peu importe leurs tribus. Il n’avait aucun Prophète dans sa progéniture hormis le Dernier d’eux, le Prophète Muhammad (salât alayhi wa salam). Il est la couronne et le Sceau de tous les Prophètes et Messagers.

Il est rapporté que le Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) dit :
«
J’aurai un statut souhaité par toute l’espèce humaine même par le prophète Abraham
» (Muslim).

Le Prophète loua Abraham, son père, dans ce texte, et montra qu’il avait le plus haut statut après lui dans deux mondes.

Il est rapporté d’AbduLlâh Ibn ‘Abbâs que le Prophète (salât alayhi wa salam) apprit cette prière à ses petits fils Al Hasan et Al Husayn et dit :
«
Votre père (Abraham) implorait la protection par ces mots pour Ismaël et Isaac : « J’implore par les Parfaits Mots d’Allâh la protection contre tout Satan et mal, et de tout mauvais œil
». (Al Bukhârî)

Allah Le Tout Puissant dit :

«
Et quand Abraham dit : « Seigneur ! Montre moi comment Tu ressuscites les morts », Allah dit : « Ne crois tu pas encore ? » « Si ! dit Abraham ; mais que mon cœur soit rassuré ». « Prends donc, dit Allah quatre oiseaux, apprivoise les (et coupe les) puis, sur des monts séparés, mets en un fragment ensuite appelle les : ils viendront à toi en toute hâte. Et sache qu’Allah est Puissant et sage
» (2 :260)

Abraham fut ordonné de les couper en morceaux et mélanger leur chair et d’autres parties de leurs corps ensemble, ensuite les diviser en parties et les mettre chacune sur une montagne différente. Ensuite, il fut commandé de les appeler au Nom de leur Seigneur. Quand il les appela, la chair et les parties de chaque oiseau commencèrent à voler chacune vers son propre corps, et une fois les corps complétés, ils vinrent à Abraham en volant à grande vitesse.

Il est dit aussi qu’Abraham prit la tête de chaque oiseau dans sa main, et chaque oiseau venait et mettait sa tête sur son corps convenable.

Abraham croyait en l’Omnipotence d’Allah de redonner la vie au mort. Il voulait le regarder par ses propres yeux, et passer de la scène de connaissance vers la certitude de la vision.


Allah Le Tout Puissant dit :

«
O gens du Livre, pourquoi disputez vous au sujet d’Abraham, alors que la Torah et l’Evangile ne sont descendus qu’après lui ? Ne raisonnez vous donc pas ? Vous avez bel et bien disputé à propos d’une chose dont vous avez connaissance. Mais pourquoi disputez vous des choses dont vous n’avez pas connaissance ? Or Allah sait, tandis que vous ne savez pas. Abraham n’était ni juif ni chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (musulman). Et il n’était point du nombre des associateurs. Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d’Abraham, sont ceux qui l’ont suivi, ainsi que ce Prophète ci, et ceux qui ont la foi. Et Allah est l’allié des croyants
». (3 : 65-68)

Allah réfuta, dans ces versets, la prétention des juifs et des chrétiens qu’ils étaient les partisans de la religion d’Abraham. Il désavoua le fait qu’ils étaient sur le droit chemin, et montra comme ils étaient ignorants dans leur prétention, en disant : « Alors que la Torah et l’Evangile ne sont descendus qu’après lui ». Ainsi, comment pourrait-il être de vos religions si elles sont venues qu’après lui ? « Ne raisonnez vous donc pas ? ». Il était sur la religion pure, adorant Allah seul et sans rien associer avec Lui. Il n’a jamais dévié de la bonne religion et n’a jamais suivi les désirs sauvages. « Abraham n’était ni juif ni un chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (musulman). Et il n’était point du nombre des Associateurs ».

Allah expose Sa décision dans ces versets en disant :

«
Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu’elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis. On ne vous demandera pas compte de ce qu’ils faisaient. Ils ont dit : « Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie ». - Dis : « Non, mais nous suivons la religion d’Abraham le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les associateurs ». Dites : « Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moise et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis
». (2 : 134/136)

Allah expliqua la nature de la religion d’Abraham, il n’appartenait à aucune secte ou tribu. Sa religion était la soumission à la Volonté d’Allah sans former aucune idéologie statique. Il n’a jamais adoré une idole quelle que soit sa forme. C’est pourquoi Allah le Tout Puissant dit : «
Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d’Abraham, sont ceux qui l’ont suivi
» (3 : 68) cad ceux qui suivirent sa voie à ce temps là, et ceux qui le firent après lui. « Ainsi que ce Prophète » (3 : 68) cad note Prophète Muhammad (salât alayhi wa salam), parce qu’Allah lui révéla la même religion qu’Il avait révélé à Abraham, mais Il compléta la religion par notre Prophète, et lui révéla ce qu’il avait révélé auparavant à chaque Prophète. Allah Le Tout Puissant dit :
«
Abraham était un guide (Oumma) parfait. Il était soumis à Allah, voué exclusivement à Lui et il n’était point du nombre des associateurs. Il était reconnaissant pour Ses bienfaits et Allah l’avait élu et guidé vers un droit chemin. Nous lui avons donné une belle part ici bas. Et il sera certes dans l’au-delà du nombre des gens de bien. Puis Nous t’avons révélé : « Suis la religion d’Abraham qui était voué exclusivement à Allah et n’était point du nombre des associateurs ». (16 :120/123)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:51

AbduLlâh Ibn ‘Abbâs dit :
«
Quand le Prophète (salât alayhi wa salam) vit les statues à l’intérieur de la Maison, il n’y entra pas jusqu’à ce qu’on ait exécuté son ordre de les enlever. Il vit les statues d’Abraham et Ismaël saisissant dans leurs mains des flèches de loterie. Il dit : « Qu’Allah les maudisse, ils n’ont jamais saisi des flèches de loterie
». (Muslim)

Dans les versets (16 : 120,121) le terme « un guide (Oumma) parfait » signifie qu’il était un chef bien guidé, appelant à suivre le droit chemin, «
voué exclusivement à Allah » cad qu’à tout moment dans toutes les circonstances, dans tout mouvement, il observait son attitude obéissante à Allah. « Hanîf » dénote la sincérité de dévouement et l’adoration avec vision. « Et il n’était point du nombre des associateurs. Il était reconnaissant pour Ses bienfaits
». Il manifestait souvent sa gratitude envers son Seigneur pour Ses bienfaits et Sa générosité sur lui par dévouement et sincérité.

«
Qui est meilleur en religion que celui qui soumet à Allah son être, tout en se conformant à la Loi révélée et suivant la religion d’Abraham, homme de droiture ? Et Allah avait pris Abraham pour ami privilégié
». (4 : 125)

Allâh présente le Prophète Abraham comme étant un modèle pour toute l’espèce humaine dans la matière de la religion et la quête religieuse, et en particulier celle des partisans des Saintes Ecritures précédentes qui prétendirent leur lignée à lui mais ils ne l’avaient pas suivi. Abraham était un parfait exemple dans la pratique des enseignements divins. Allah l’a appelé ‘Son khalîl » qui peut être traduit vaguement comme ami. Ce terme est dérivé de la racine du terme arabe « Khoullah » qui dénote l’amour extrême.

Notre Prophète (Salât Alayhi Wa Salam) gagna aussi ce statut, comme est cité dans le hadîth du Prophète (salât alayhi wa salam) dans lequel il dit :

«
O Gens ! … Allâh m’a pris comme Son Khalîl (ami), comme Il avait pris Abraham comme Khalîl
» (Al Bukhârî & Muslim)

Le Prophète (salât alayhi wa salam) dit aussi dans son dernier sermon :

«
O Gens ! …. Devrais-je prendre un ami intime parmi les habitants de la terre, j’aurais Abû Bakr comme mon ami intime, mais votre homme (le Prophète) est l’Ami d’Allâh
». (Al Bukhârî & Muslim)

Allâh cita Abraham dans le Coran 69 fois, parmi lesquelles il le cita 15 fois dans la sourate Al Baqara. Il était l’un des cinq grands Prophètes résolus et fermes qui furent cités dans le Coran par leurs noms. Il dit :

«
Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de toi, de Noé, d’Abraham, de Moise, et de Jésus fils de Marie : et Nous avons pris d’eux un engagement solennel
». (33 : 7)

Notre Prophète (salât alayhi wa salam) le rencontra au 7eme ciel. Il s’adossait contre Al Bayt Il Mâmûr dans lequel entre chaque jour 70 000 anges dans le but d’adoration et ne sortent jamais.

L’imam Ahmad relate qu’Abû Hurayra rapporta que le Prophète (salât alayhi wa salam) dit :
«
Le noble fils du noble fils du noble, Joseph fils de Jacob fils d’Isaac fils d’Abraham, l’ami d’Allah
».

Il est rapporté au d’Abû Hurayra qu’on s’enquit auprès du prophète (salât alayhi wa salam) :
«
O Messager d’Allâh ! Quels sont les gens les plus honorables auprès d’Allah ? » Il dit : « Les plus pieux ». Ils dirent : « Ce n’est pas sur cela que nous nous enquérions ». Il dit : « Joseph, le Prophète d’Allah fils du Prophète Jacob fils de l’intime d’Allah Abraham ». Ils dirent : « Ce n’est pas sur cela que nous nous enquérions ». Il (salât alayhi wa salam) dit : « Alors vous vous enquériez sur les lignages des arabes, les meilleurs parmi eux pendant l’ère préislamique (de l’Ignorance) seront aussi les meilleurs en Islâm à condition qu’ils acquissent le savoir religieux
». (Al Bukhârî)

Il est rapporté par AbduLlâh Ibn ‘Abbâs que le Prophète (salât alayhi wa salam) dit :
«
Les gens seront ressuscités nus et non circoncis. Le premier être à être vêtu sera Abraham. Ensuite le Prophète (salât alayhi wa salam) récita ce verset : « Comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répèterons
» (21 : 104)

Ce mérite qu’Abraham aura le jour du Jugement ne diminue pas les mérites qu’aura notre Prophète (salât alayhi wa salam), lesquels seront souhaités par toute l’espèce humaine, du premier au dernier parmi eux.

Il est rapporté par l’Imam Ahmad d’Anas Ibn Mâlik qu’un homme dit au Messager d’Allâh (salât alayhi wa salam) :
«
O meilleur des créatures ! » Le Prophète (salât alayhi wa salam) dit : « (Le meilleur des créatures) c’est Abraham
».
Ce hadîth montre le respect et l’amitié envers son père Abraham. Le Prophète (salât alayhi wa salam) dit à ce propos :
«
N’élève pas mon statut sur ceux des autres Prophètes
».

Le Prophète (salât alayhi wa salam) dit aussi :
«
Ne me donnez pas un statut supérieur à celui de Moise, parce que les gens se pâmeront le jour du Jugement, et je serai le premier à être ressuscité. Je trouverai Moise tenant les pieds du Trône. Je ne saurai pas s’il a été ressuscité avant moi, ou il ne s’est pas pâmé comme récompense à la pâmoison quand il alla à la montagne d’At.Tûr
».

Tous ces Ahadîth ne contredisent pas que le Prophète Muhammad (Salât Alayhi Wa Salam) sera le leader des enfants d’Adam au Jour du Jugement.

Depuis que le prophète Abraham était le plus grand prophète après le Prophète Muhammad (salât alayhi wa salam), l’homme doit envoyer sur lui sa prière dans ses prières quotidiennes. Il est rapporté par Al Bukhârî & Muslim que Kaab Ibn ‘Ujrah dit :
«
Nous dîmes : « O Messager d’Allah ! Nous savons comment envoyer notre salut sur toi, informe nous alors comment envoyer notre prière sur toi ». Le Prophète (salât alayhi wa salam) dit : « Dites : « O Allah ! Prie sur Muhammad et sa famille comme Tu as prié sur Abraham et sa famille, Tu es digne de louange et de gloire, O Allah ! Bénis Muhammad et sa famille comme Tu as béni Abraham et sa famille, Tu es digne de louange et de gloire
».


Allâh dit : «
Et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement (sa promesse de transmettre)
» (53 : 37). Abraham accomplit tous les enseignements et les directives d’Allah. Il accomplit toutes les conditions requises de foi. Il n’a jamais omis une petite matière aux dépens d’une autre plus grande ou plus importante. Il prit soin de tout commandement.

Ibn ‘Abbâs dit à propos de ce verset : «
(Et rappelle toi), quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu’il les eut accomplis
» (2 : 124).
Allâh le mit à l’épreuve par la Tahârah (la propreté et la pureté).

Il est rapporté de ‘Aisha que le Prophète (salât alayhi wa salam) dit :
«
Dix choses sont de la Fitrah (la décence naturelle) : 1. Couper les poils des moustaches ; 2. Avoir une barbe ; 3. Utiliser le Siwâk (brosser les dents) ; 4. Rincer l’intérieur du nez ; 5. Se couper les ongles ; 6. Se laver entre les doigts ; 7. Enlever les poils des aisselles ; 8. Se couper les poils des parties privées ; 9. Se nettoyer avec de l’eau après avoir dégagé l’urine ou l’excrément ; 10. …
» (Muslim).

Abraham prit soin de tout aspect de foi dans sa candidature le plus large. C’est l’exigence de la foi de ne pas négliger le corps et ses besoins.


L’imam Ahmad rapporta de ‘AbdiLlâh Ibn ‘Abbâs que le Prophète (salât alayhi wa salam) dit : «
J’ai vu Jésus fils de Marie, Moise et Abraham. Quant à Jésus, il était de teint rouge, de cheveux bouclés et de grande taille. Moise était de grande taille ». Les Compagnons demandèrent : « Qu’en est t il au sujet d’Abraham ? » Il dit : « Regardez votre homme (le Prophète Muhammad lui-même - salât alayhi wa salam)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin


Messages: 7858
Date d'inscription: 07/02/2009

MessageSujet: Re: Le Prophète Ibrâhîm"   Sam 31 Oct - 20:51

L’âge & la mort

Ibn Jarîr dit dans son livre d’histoire :
«
Sa naissance était dans le temps de Nimrod Ibn Canaan qui a gouverné (d’après ce qui a été dit) pendant environ mille ans et qui était un roi tyrannique
».

Nimrod gouvernait le monde entier à ce temps là. Il est dit qu’une étoile apparut dans le ciel et surpassa le soleil et la lune, et que beaucoup de gens moururent. Nimrod fut effrayé et alla consulter ses voyants et astrologues qui lui dirent :
«
Là, naîtra dans ton peuple un garçon qui causera la fin de ton pouvoir
».
Il ordonna à tous les hommes de ne pas s’approcher de leurs femmes et que tous les nouveaux nés soient tués.
Abraham naquit à ce temps là, mais Allah le sauva des mains de ce tyran. Il grandit et devint un jeune homme. Allah accomplit à travers lui Sa promesse.

Après la destrcution du royaume de Nimrod, Abraham alla à Harân puis en Syrie. Il avait deux fils, Ismaël & Isaac. Sa femme Sarah mourut avant lui dans un village près d’Hébron dans la terre de Canaan. Elle vécut 127 ans selon la Bible. Abraham la pleura après sa mort.

Abraham tomba malade et mourut après avoir vécu 175 ans. Il fut enterré près de sa femme Sarah dans le champ d’Ephron à Hébron par ses fils Ismaël & Isaac.

Il fut circoncis à l’âge de 85 ans.

Sa tombe et celles d’Isaac et de Jacob sont situées dans le carré qui avait été construit par Sulayman à Hébron, mieux connue sous le nom de la ville d’Al Khalîl. L’endroit exact de la tombe n’est pas reconnu dans ce carré. Par conséquent, le carré entier est respecté par tout le monde.

Les Enfants d’Abraham


Le premier enfant du Prophète Abraham (Alayhi Wa Salam) était Ismaël, de sa femme Hâjar. Ensuite, il eut son fils Isaac de sa femme Sarah. Après la mort de celle-ci, il se maria avec Kanturah qui lui donna 6 enfants. Après, il se maria avec Hajûn, de qui Abraham eut 5 enfants : Kaisân, Suraj, Omaym, Lotan & Nafis, tel est cité par Abil Qâsim As.Suhaili dans son livre At.Taarîf Wa Aalâm.

Prise de notes tirées du livre "Histoires des Prophètes (Que la Paix soit sur eux)" d'Ibn Kathîr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
 

Le Prophète Ibrâhîm"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Exploitation de l'oeuvre "Le Petit Prince"
» Mise en place d'une "pierre levée"
» "Repas de famille" des BiDiM
» "chasser" des entités
» Le "Crabe" en Indo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MinhajSahih :: LES PROPHETES :: Ibrahim(Abraham) 'alayi salam-