MinhajSahih

islam avec la compréhension des pieux prédecesseurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Allocution sur les bracelets aux vertus thérapeutiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
administrateur
Admin
avatar

Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Allocution sur les bracelets aux vertus thérapeutiques   Jeu 10 Mai - 7:51

Mot sur les bracelets aux vertus thérapeutiques

De `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz au respectable frère, qu'Allah lui accorde davantage de connaissance et de foi. Amen.
Que la paix d'Allah soit sur vous. J'ai reçu votre message écrit le 14/1/1385 de l'hégire. J'étais ravi de savoir que vous êtes en bonne santé, louange à Allah, et de prendre connaissance de votre avis sur mon commentaire concernant les bracelets et votre désir de traiter le sujet, sous tous ses aspects.
Sachez que les moyens diffèrent et varient beaucoup. Loin des suppositions, certains sont admis, d'autres sont détestables mais permis en cas de nécessité et d'autres sont interdits. Cependant, l'auteur de l'acte est conscient que ce ne sont que des moyens et que Allah Seul est Celui qui donne la guérison.
Tout d'abord, il y a l'usage actuel des médicaments admis et qui sont prescrits par les médecins comme les comprimés, les piqûres, les compresses, les pommades ou l'usage des moyens de diagnostic qui ont déjà été soumis à l'expérience et ne sont pas nuisibles pour l'homme comme la radiographie ou autres. Puis, il y a les moyens détestables comme la cautérisation , puisqu'il a été rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : La guérison se trouve dans trois choses : les cautérisations par le feu; l’incision avec ventouse [évacuation du sang], et la boisson au miel, et je n'aime pas les brûlures Et dans une autre version et j’interdis à ma Omma les cautérisations Les Oulémas ont tiré de ce hadith que le traitement par la cautérisation est détestable et qu'il n'est utilisé qu'en cas de nécessité comme dernier recours. Troisième type de moyens : Ce sont les interdits. Je cite à titre d'exemple, le fait de se soigner par les alcools ou la chair des carnivores...
( Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 202)

Ce genre de remèdes est interdit et abhorré, même si quelques-uns prétendent autrement et y accordent quelques bienfaits, et même s'ils les considèrent uniquement comme des moyens et croient qu'Allah est Le Guérisseur. Ceci est démontré par les preuves interdisant la guérison par des impuretés ou des choses interdites. Même si certains comportaient une utilité quelconque, leur nuisance reste plus importante, car tout ce qui comporte du bien n'est pas nécessairement permis ! Cela implique deux impératifs : qu'il ne soit pas interdit en particulier par le Législateur (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et que son mal ne soit pas plus grand que son bien. Quand c'est le cas, son utilisation sera interdite. La loi islamique interdit tout ce qui provoque plus de dégâts que de bienfaits, comme l'alcool. Ainsi, selon le hadith authentique du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), Serviteurs d'Allah ! Soignez-vous mais ne vous soignez pas en utilisant un moyen illicite Dans une autre version du Hadith: Sachez qu'Allah n'a pas mis votre guérison dans un moyen illicite Et il a été authentiquement rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam): Un homme l'interrogea sur l'usage de l'alcool pour fabriquer des médicaments, le Prophète (Salla Allah `Alaihi wa Sallam) rétorqua que ce n'était pas un remède mais plutôt un mal." Sachez que les critères d'admission ou d'interdiction ne relèvent pas de la supposition humaine mais de la législation islamique. Il se peut que l'homme soit conscient que c'est Allah Seul qui détient la guérison, mais, cependant, entreprend des moyens abhorrés pour y atteindre. On le compare, à ce moment-là, aux mécréants qui adorent des idoles pour qu'ils soient leurs intercesseurs auprès d'Allah, car ils savent bien qu'elles n'ont pas le pouvoir de guérir un malade, ou de faire revenir un absent ou de les défendre. Allah, l'Exalté dit à ce propos: Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent: "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah". Et Il dit: Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif. C’est à Allah qu’appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): «Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah». En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. Les preuves, dans ce sens, sont nombreuses. Certes, l'homme peut recourir à des moyens permis, comme la Roqya légitime, ou la consommation de médicaments comme les comprimés ou l'application de piqûres comportant
( Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 203)

des substances licites. Cependant, s'il croit au pouvoir unique de guérison de ces médicaments et non pas au Pouvoir Divin de guérison, il aura commis un péché.
Après ce préambule, la question des bracelets s'inscrit-elle parmi les moyens admis tels que les piqûres et les comprimés? ou bien sous les moyens détestables comme les cautérisations ou bien ceux qui sont interdits comme le fait de porter des amulettes, des anneaux ou des fétiches pour protéger ses enfants contre le mauvais œil, les djinns ou certaines maladies ? Ou comme faisaient les gens de l'époque préislamique, qui accrochaient des cordes aux animaux et le Prophète (Salla Allah `Alaihi wa Sallam) leur a défendu de le faire et les a informés que c'était du polythéisme, même s'ils croyaient qu'Allah est Le Procureur du bien et Protecteur contre le mal, et que c'était Lui qui arrangeait les choses. La preuve de cel est qu'Allah (l'Exalté) dit: Dis: «Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre? Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout?» Ils diront: «Allah». Dis alors: «Ne Le craignez-vous donc pas?» Dans ce verset, Allah ordonne à son Prophète (Salla Allah `Alaihi wa Sallam) de demander aux mécréants Qui est l'Auteur de ces actes puis Il cite en avance leur réponse: c'est Lui Seul. Ainsi dit-il Dis alors: "Ne Le craignez-vous donc pas?" C'est-à-dire: Affranchissez-vous donc de ce polythéisme car vous savez que Lui Seul, Gloire et Pureté à Allah, est le Disposant de cet Univers et Il dit: " Si tu leur demandais: «Qui a créé les cieux et la terre?», Ils diraient assurément: «Allah». Dis: «Voyez-vous ceux que vous invoquez en dehors d’Allah; si Allah me voulait du mal, est-ce que [ces divinités] pourraient dissiper Son mal? Ou s’Il me voulait une miséricorde, pourraient-elles retenir Sa miséricorde?» - Dis: «Allah me suffit: c’est en Lui que placent leur confiance ceux qui cherchent un appui». Les preuves coraniques de cela sont nombreuses. Elles indiquent que les polythéistes croient en Allah, Pureté et Gloire à Lui, que Lui Seul accorde le bien et le mal, qu'Il dirige toutes les affaires, mais cela ne les a pas empêchés d'adorer des idoles, des arbres, des Prophètes, des alliés d'Allah, des anges, comme intermédiaires et intercesseurs. Ainsi croient-ils que faire porter aux enfants et aux bestiaux les amulettes,
( Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 204)

les anneaux et les fétiches n'apportent pas la guérison en soi et qu'ils ne sont que des moyens. Mais comme ce sont des moyens interdits, le Prophète (Salla Allah `Alaihi wa Sallam) rebuta leur usage de peur que les cœurs s'y attachent et omettent le Pouvoir d'Allah, et de crainte que cela les mène au polythéisme majeur et à une corruption plus grande. Pour les raisons préalablement prononcées, la question des bracelets aux vertus thérapeutiques a soulevé un sujet de discussion avec un nombre de cheikhs qui ont divergé autour du jugement les concernant. Cependant, je considère que le jugement respectif s'approche plutôt de l'interdiction, comme je vous l'ai indiqué dans la copie de ma lettre. La nature de ce moyen est proche de celle des anneaux et amulettes interdits par le Prophète (Salla Allah `Alaihi wa Sallam). Ceux qui ont utilisé les amulettes à l'époque préislamique et leurs semblables pensaient que ces objets comportaient du bien grâce à Allah.Allah a mis dans ses créatures le bien et le mal sous diverses formes et en quantité variable. Ainsi, parfois la distinction entre les moyens autorisés et interdits devient-elle difficile, sauf si on se réfère à la législation islamique. Le moyen, dont la nature le fait appartenir à ce qui est autorisé, est admis même s'il peut comporter quelques dégâts et le moyen, dont la nature le fait appartenir aux interdits, est abhorré, même s'il peut comporter quelques bienfaits comme l'alcool et la viande des carnivores.Il est connu que ce genre de bracelets doit être porté pour toujours comme les amulettes et les fétiches. Par contre, l'usage des comprimés et des piqûres est momentané. Les bracelets ne font pas partie de ces derniers mais plutôt des anneaux interdits, comme dans le hadith rapporté par `Imrân ibn Hossayn et que je vous ai joint à la lettre précédente. De tout ce qui précède, vous avez appris mon point de vue et celui des Cheikhs qui ont interdit le port de ce genre de bracelet et Allah Le Loué et L'Exalté est Celui qui sait tout.

( Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 205)

En outre, le port de ces bracelets peut mener, entre autres, à l'imitation inconditionnée de tout ce qui provient de l'Occident ,sous prétexte qu'il est utile. Cette imitation peut empirer et mener les gens à délaisser les consignes détaillées et les interdictions de la Charia islamique. On invoque Allah de nous guider vers ce qui Le satisfait, ainsi que tous les Musulmans et de nous aider à mieux comprendre Sa religion et y persister, et de nous protéger ainsi que tous les Musulmans des tentations et de l'égarement. Il est Puissant sur toute chose. Que la paix, la miséricorde et la bénédiction d'Allah soient sur vous.
http://www.alifta.com/Fatawa/FatawaChapters.aspx?View=Page&PageID=41&PageNo=1&BookID=13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
administrateur
Admin
avatar

Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Allocution sur les bracelets aux vertus thérapeutiques   Jeu 10 Mai - 7:51

Bracelets en cuivre

De `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz à l'honorable frère, qu'Allah le protège
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous:
J'ai reçu votre message, et j'ai bien étudié les documents joints sur les caractéristiques bienfaisantes des bracelets en cuivre contre le rhumatisme. Je vous informe que j'ai réfléchi profondément à ce sujet et je l'ai examiné avec un nombre de professeurs universitaires. Nos opinions ont divergé à ce sujet. Certains trouvent que c'est admis, vu les qualités de cet objet, d'autres l'ont refusé à cause de sa ressemblance aux amulettes et aux anneaux portés par les Arabes à l'époque préislamique et qui croyaient en leur pouvoir de guérison et de protection du mauvais œil. Dans ce sens, on cite le hadith selon `Oqba ibn `Amir (que la satisfaction d'Allah soit sur lui) qui a rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: Qu'Allah ne mène jamais à bon terme les affaires de quiconque porte une amulette. Qu'Allah n'accorde jamais Sa protection à quiconque porte une amulette en forme de coquillage Et dans une autre version: Celui qui porte une amulette, commet un acte de polythéisme Et d'après `Imrân ibn Hossayn (que la satisfaction d'Allah soit sur les deux): Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) vit un homme portant un bracelet en cuivre, il lui dit : "Pourquoi tu portes ce bracelet?". Il répondit: "A cause de la fatigue". Le Prophète lui ordonna : "Enlève-le, car il ne fait qu'accroître ta fatigue. Si tu meurs en portant ce bracelet, tu ne réussiras point". Et dans un autre hadith, Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans l'un de ses voyages envoya quelqu'un vérifier les montures et déchirer tout ce qu'on a pu suspendre dessus comme amulettes, car les gens de la période préislamique croyaient que ces dernières protégeaient leurs bestiaux et leur étaient bénéfiques. Ces hadiths et leurs semblables nous incitent à délaisser tout objet qui ressemble aux anneaux et aux amulettes ou autres, porté dans l'objectif de se protéger du mal.

( Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 207)

Mon avis, dans cette question, est qu'il ne faut pas porter ni employer ce bracelet, afin d'éviter toute trace de polythéisme et éviter tout risque de chaos par ce bracelet ou attachement à lui. Mon désir est que le cœur du musulman se tourne, exclusivement vers Allah, Gloire à Lui, qu'il ait confiance en Lui et qu'il se contente, d'autre part, d'employer les moyens autorisés. Ce qu'Allah a autorisé et a subjugué pour l'exploitation de l'homme est beaucoup plus riche que l'interdit et l'équivoque. Ainsi, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: Celui qui se garde de l'équivoque purifie sa foi et son honneur, mais celui qui y tombe, tombe dans ce qui est défendu: il est semblable au pâtre qui mène ses troupeaux aux alentours d'un territoire gardé, et alors, bien vite il y fera paître son troupeau et le Prophète, (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit aussi: Laisse ce qui provoque en vous le doute, pour ce qui ne provoque en vous aucun doute Sans doute, porter le bracelet en question rappelle ce que portaient les Arabes à l'époque préislamique. On peut le classifier parmi les choses interdites qui relèvent du polythéisme ou parmi l'un de ses moyens. Le moindre qu'on puisse dire est qu'il fait partie des choses douteuses que le musulman doit éviter. Ce qui est prioritaire et plus rassurant pour le Musulman est de s'éloigner de ce genre de choses, et de se contenter d'adopter les traitements dont l'admission est incontestable. Voici ce que le groupe des Cheikhs, des professeurs et moi-même, avons conclu. Nous prions Allah de nous guider vers ce qui Le satisfait et de nous accorder la compréhension de Sa religion et l'éloignement de tout ce qui contredit Sa Charia. Allah est Puissant sur toute chose. Qu'Allah vous protège et que Sa paix soit sur vous.

http://www.alifta.com/Fatawa/fatawaDetails.aspx?BookID=13%20&View=Page&PageNo=1&PageID=5414
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
 
Allocution sur les bracelets aux vertus thérapeutiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les vertus theologales
» Aspirine: connaissez-vous toutes ses vertus ?
» DIÉTÉTIQUE / De nouvelles vertus : Du chou pour renforcer l'immunité
» Les vertus cardinales
» Les vertus du thé vert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MinhajSahih :: LA SANTE-
Sauter vers: