MinhajSahih

islam avec la compréhension des pieux prédecesseurs
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le bien des innovateurs 1

Aller en bas 
AuteurMessage
administrateur
Admin
avatar

Messages : 7858
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Le bien des innovateurs 1   Ven 13 Fév - 19:44

Le bien des innovateurs



A chaque fois, c’est la même chose. Dès que nous publions un avertissement des savants contre un groupe ou une personne, on nous écrit pour nous dire de craindre Allah, de ne pas diviser la communauté, et que nous ne sommes pas mieux qu’eux. Nous rappelons que nous ne faisons que traduire, ce n’est donc pas notre avis, mais celui des savants, et ces mises en garde reposent sur des faits, des preuves que bizarrement ces frères et sœurs ne veulent pas voir. Il est étonnant de constater combien on peut être aveuglé et ne pas voir les erreurs de ces prêcheurs. Abdullah ibn ‘Abbas a dit aux khawarij : « Ne voyez-vous pas qu’il n’y a aucun compagnon parmi vous ? », de même nous disons à tous ceux qui soutiennent tous ces groupes innovés et ces égarés : « ne voyez-vous pas qu’il n’y a aucun savant avec vous ? ».



On nous dit aussi qu’il ne faut pas les critiquer et qu’ils sont la cause de beaucoup de bien, par exemple pour ‘Amr Khalid, ils prétendent que beaucoup de sœurs ont mis le voile par sa cause (et combien de frères ont laissé pousser la moustache ?), ou bien que tabligh fait rentrer des gens dans la religion. Nombreux sont ceux qui pensent que ce « bien » apparent justifie que l’on ne dise rien sur eux, nombreux sont ceux qui pensent avoir une « dette » envers le tabligh ou tout autre groupe qui leur a fait découvrir la religion. Shaikh Al-Islam ibn Taymia répond à cette ambiguïté et nous montre qu’on ne peut pas utiliser tous les moyens pour arriver à un objectif, et qu’il ne suffit pas qu’il ait un « bien » apparent pour justifier une innovation.



On a interrogé Shaikh Al-Islam Ibn Taymia, le grand savant de l’époque, à propos d’un groupe qui se réunissait pour commettre des grands péchés : tuer, détrousser les voyageurs, voler, boire de l’alcool, et d’autre péchés encore. Puis, un shaikh connu pour son bien et son suivi de la Sunna, a voulu les empêcher (de commettre ces péchés), mais il ne pouvait le faire qu’en les réunissant autour d’un duff (tambour sans grelots), en chantant des poésies licites et sans flûtes. Après cela, une partie d’entre eux se repentit et ainsi celui qui ne priait pas, volait et ne donnait pas l’aumône, s’écartait désormais de ces ambiguïtés, accomplissait les obligations et s’éloignait des interdits. Ce qu’a fait ce shaikh est-il permis ? Etant donné les grands bienfaits qui en en découlé et sachant qu’il ne pouvait leur faire da’wa que de cette manière ?



Le Shaikh, qu’Allah lui fasse miséricorde, a répondu :



« Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, le fondement de la réponse à cette question, et toutes celles qui s’y rapportent, est qu’il faut savoir qu’Allah a envoyé Muhammad (salallahu ’alayhi wasalam) avec la guidée et la religion de vérité afin de la faire triompher sur toutes les religions, et Allah suffit comme témoin. Et Il a parachevé pour sa communauté la religion comme Il dit : « Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée pour vous l'Islam comme religion. » (Al-Ma’ida : 3). Et Allah a annoncé le bonheur à celui qui obéit (au prophète), et le malheur à celui qui lui désobéit. Allah dit : «Ceux obéissent à Allah et au Messager sont avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! » (An-Nisa : 69). Et Il dit : « Et quiconque désobéit à Allah et à Son Messager aura (pour récompense) le feu de l'Enfer où il demeurera éternellement » (Al-Jinn : 23)



Et Allah a ordonné à Ses créatures de ramener leurs divergences dans la religion à ce avec quoi (le prophète) a été envoyé. Allah dit : « Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous divergez en quoi que ce soit, renvoyez (le jugement) à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation» (An-Nisa : 59). Et Allah nous a informé qu’il (Muhammad) appelle à Allah, au droit chemin, lorsqu’Il dit : « Dis: "Voici ma voie, j'appelle les gens à (la religion) d'Allah, avec science, moi et ceux qui me suivent. Gloire à Allah! Et je ne suis point du nombre des polythéistes. » (Yussuf : 108). Et Il dit : « Et en vérité tu guides vers un chemin droit, le chemin d’Allah à Qui appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre. Oui c’est à Allah que revient toute chose » (As-Shura : 52)



Allah nous a informé qu’il (le prophète) ordonne le bien, et interdit le mal, qu’il rend licite les bonnes choses et rend illicite les mauvaises choses. En effet, Allah dit : « Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent mentionné chez eux dans la Thora et l'Evangile. Il leur ordonne le bien, leur interdit le mal, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants. » (Al’Araf : 157)



Le messager d’Allah (salallahu ’alayhi wasalam) a ordonné tout le bien, et a interdit tout le mal. Il a rendu licites toutes les bonnes choses, et rendu illicites toutes les mauvaises choses. Il est rapporté dans le Sahih (d’Al-Bukhari) qu’il a dit : « Allah n’a pas envoyé un messager sans qu’il ne lui soit obligatoire de diriger sa communauté vers le bien qu’il connaissait pour eux, et qu’il ne leur interdise le mal qu’il connaissait pour eux. » (Muslim). Al-’Irbad ibn Sariyya rapporte : « Le Prophète nous a fait un sermon qui a fait trembler les cœurs et couler les larmes. Nous avons dit : ô messager d’Allah, on dirait un sermon d’adieux, que nous ordonnes-tu ? Il dit : « Je vous ordonne d’écouter et d’obéir, celui qui vivra parmi vous verra beaucoup de divergences, accrochez-vous à ma Sunna, et la sunna des Califes biens guidés après moi, accrochez-vous à elle, mordez-y avec vos molaires. Et prenez garde aux nouveautés (dans la religion), car toute innovation est un égarement. » (Abu Dawud, At-Tirmidhi). Le messager d’Allah (salallahu ’alayhi wasalam) a dit : « Je n’ai pas laissé une chose qui vous éloigne du Feu sans vous en avoir parlé. » (At-Tabarani). Et il dit : « Je vous ai laissé sur une voie claire, de nuit comme de jour, ne s’en écarte après moi qu’un homme voué à la perte. » (Ahmad)



Il y a beaucoup de preuves de ce grand fondement dans le Qur’an et la Sunna, et il est expliqué par les gens de science dans les livres comme Kitab Al-‘Itisam bil Kitab wa Sunna et comme l’ont fait l’Imam Al-Bukhari, Al-Baghawi et d’autres. Celui qui s’accroche au Qur’an et la Sunna sera parmi les alliés d’Allah, pieux, et fera parti du groupe (parti) d’Allah et Son armée des vainqueurs. Les pieux prédécesseurs, Comme Malik et d’autres, disaient : « La Sunna est comme le bateau de Nuh (Noé), celui qui y monte est sauvé, et celui qui n’y monte pas est noyé. ». L’imam Az-Zuhri a dit : « Les savants passés disaient que s’accrocher à la Sunna est le salut. »



Si l’on sait cela, alors il est connu que ce par quoi Allah guide les égarés, oriente les pervers, et pardonne pécheurs, se trouve obligatoirement dans ce avec quoi Allah a envoyé Son prophète, du Qur’an et de la Sunna. Et si ce n’était pas le cas, alors la religion du messager d’Allah (salallahu ’alayhi wasalam) serait incomplète, elle aurait besoin d’être complétée. Et il faut savoir qu’Allah a ordonné (toutes) les bonnes actions, obligatoires ou recommandées, et qu’Il a interdit (toutes) les mauvaises actions.



Si l’acte comprend à la fois un bienfait et un méfait, alors le Législateur est sage et Il légifère l’acte dont le bien est plus grand, quand à (l’acte) dont le mal est plus grand, il n’est pas légiféré et est interdit, comme Allah dit : «Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est un mal pour vous. Allah sait et vous ne savez pas » (Al-Baqara : 216) et : « Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis: "Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les deux, le péché est plus grand que l'utilité. » (Al-Baqara : 219). C’est pour cela qu’Allah les a interdit.



De même que pour les actes par lesquels les gens pensent qu’ils les rapprochent d’Allah, et qui ne sont légiférés ni par Allah, ni par son Messager (salallahu ’alayhi wasalam), il est obligatoire que leurs méfaits soient plus grands que leurs bienfaits. Et si vraiment le bien était plus grand que le mal, le Législateur ne l’aurait pas délaissé, car le prophète (salallahu ’alayhi wasalam) est sage, il n’a pas négligé les bienfaits de la religion et il a montré aux croyants tout ce qui les rapproche du Seigneur de l’Univers.



Si cela est clair, nous disons à celui qui interroge : Le shaikh évoqué (dans la question) a voulu que se repente ce groupe qui se réunissait pour commettre de grands péchés, et cela ne lui était possible que de cette manière innovée. Cela montre que le shaikh est ignorant des manières légiférées par lesquelles se repentent les pécheurs, ou qu’il est incapable de les appliquer. Le messager d’Allah (salallahu ’alayhi wasalam), les Compagnons et les tabi’un faisaient da’wa à des gens qui étaient pires (que ce groupe évoqué) parmi les gens de la mécréance, la perversité, des péchés, mais ils le faisaient de manière légiférée, sans avoir besoin de ces moyens innovés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minhajsahih.forumactif.org
 
Le bien des innovateurs 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hadith du bien-guidé vs conquête de la lune
» N'arrive pas à bien avaler oO
» Un chevreuil bien gardé
» Bien mastiquer.
» que faire un bac sc eco mention (trés bien)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MinhajSahih :: MISE EN GARDE DIVERSE-
Sauter vers: